L'action Philips bondit de 30 % après le règlement d'un milliard de dollars pour préjudice corporel

En outre, l'entreprise déclare qu'elle recevra 540 millions d'euros de la part de ses assureurs pour régler les réclamations relatives à la responsabilité du fait des produits.

Facebook Twitter LinkedIn

Philips UK main

L'action Philips (PHIA) bondissait de 30 % lundi 29 avril à la suite de l'annonce d'un règlement de 1,1 milliard de dollars dans le cadre d'un recours collectif aux États-Unis avec des organisations de patients concernant des réclamations pour dommages corporels - et avec l'organisme de réglementation médicale américain, qui en retour renoncera à d'autres réclamations. Philips a constitué une provision de 982 millions d'euros (839,9 millions de livres sterling) au cours du premier trimestre.

Cet accord met fin à une incertitude importante concernant les responsabilités juridiques de la société, déclare Javier Correonero, analyste chez Morningstar.

Il ajoute que les investisseurs s'attendaient probablement à un montant de règlement plus élevé. En effet, les analystes d'ING avaient précédemment supposé que la provision s'élèverait à 3 milliards d'euros, de sorte que le rebond du cours de l'action aujourd'hui est probablement un soulagement plutôt qu'une célébration.

Les actions Philips ont ouvert en hausse spectaculaire de 37 %, après quoi elles se sont légèrement repliées à 25,44 €, soit une hausse de 28 %. À l'heure où nous écrivons ces lignes, les actions sont en hausse de 33 %, à 26,29 euros.

Indicateurs clefs de Morningstar pour l'action Philips

  • Note Morningstar  : 3 étoiles
  • Estimation de juste valeur : €21
  • Moat économique : étroit
  • Note d'incertitude Morningstar : Elevée

 

Les prises de commandes sont comprimées par la Chine

Les nouvelles ne sont pas toutes bonnes. Philips est confronté à un resserrement des commandes, qui ont baissé pendant six trimestres consécutifs. Pour le premier trimestre 2024, elles ont baissé de 3,8 %, soit le septième trimestre consécutif de baisse. Le directeur général, Roy Jakobs, estime que la Chine est à blâmer. Si l'on exclut la Chine, les commandes ont en fait augmenté.

La provision de 982 millions d'euros pour le règlement américain (avec deux autres provisions pour Respironics d'un montant total de 1,1 milliard d'euros) fausse aussi quelque peu les résultats, car elle entraîne une perte nette de 998 millions d'euros au premier trimestre, contre une perte de 665 millions d'euros au premier trimestre 2023, qui incluait 868 millions d'euros de provisions.

Que peut-on attendre de l'action Philips ?

Philips a revu à la hausse ses prévisions de flux de trésorerie disponible pour 2024, qui devraient se situer entre 900 000 000 et 1,1 milliard d'euros. Ce chiffre inclut le paiement de l'assurance, mais pas le règlement de l'action collective des patients, qui sera désormais versé en 2025.

En outre, Philips table sur une croissance des ventes comparables de 3 à 5 % et sur une marge d'EBITDA ajustée de 11 à 15 % pour 2024. Au premier trimestre, ces chiffres étaient respectivement de 2 % et de 9,4 %.

Estimation de la juste valeur de l'action Philips

M. Correonero maintient son estimation de la juste valeur de 21 euros par action Philips.

Le règlement est une bonne nouvelle, dit-il, mais Philips reste confronté à des vents contraires à long terme et à une atteinte à sa réputation en raison de ce problème, qui se traduira par une perte permanente de parts de marché, étant donné qu'un décret de consentement pluriannuel avec les autorités médicales américaines empêchera Philips de vendre de nouveaux appareils pendant plusieurs années.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Koninklijke Philips NV24,55 EUR0,74Rating

A propos de l'auteur

Robert von den Oever  est rédacteur en chef Morningstar Benelux.