LVMH : la croissance organique ralentit au premier trimestre

Le groupe mondial du luxe annonce des ventes trimestrielles de 20,69 milliards d'euros, contre 21,03 milliards d'euros attendus par le marché. L'action était en repli avant publication.

Jocelyn Jovène 16.04.2024
Facebook Twitter LinkedIn

lvmh

Crédit photo : AP

LVMH a publié un chiffre d’affaires du premier trimestre 2024 en repli de 2% sur un an à 20,69 milliards d’euros contre 21,04 milliards d’euros un an plus tôt. 

Le consensus établi par Factset tablait sur des ventes de 21,03 milliards d'euros.

La croissance organique du premier groupe mondial de luxe, indicateur très suivi par le marché, est ressortie à +3% pour le trimestre après +13% en 2023.

Les analystes tablaient sur une croissance organique de 3,3% au cours du trimestre, selon Factset.

"LVMH accomplit un bon début d'année malgré un contexte géopolitique et économique qui demeure incertain", souligne le groupe dans un communiqué de presse.

Avant cette publication, l’action LVMH cédait de 1,6% à 781,80 euros. Elle gagne 7,2% depuis le début de l’année, faisant mieux que la Bourse de Paris (+5%).

Les ventes de la division Mode & Maroquinerie, qui abrite les marques Louis Vuitton, Christian Dior, Celine, Fendi, Loro Piana, Loewe ou Marc Jacobs, ont enregistré une croisssance organique de 2% au cours du premier trimestre, en ligne avec le consensus, avec un chiffre d’affaires de 10,49 milliards d’euros contre 10,73 milliards d’euros au cours du premier trimestre de l’exercice 2023 et 10,64 milliards d’euros attendus par les analystes selon Factset.

Parmi les autres divisions de LVMH, le pôle Vins & Spiritueux est le plus durement affecté avec une chute de 16% des ventes (-12% en organique) à 1,42 milliard d'euros, qui s'explique par une "normalisation de la demande" de champagne et une prudence des détaillants qui limitent leur commandes de cognac aux Etats-Unis.

La Distribution sélective et les Parfums et Cosmétiques se portent mieux que le reste du groupe avec des rythmes de croissance organique de respectivement +11% et +7%.

Le pôle Montres & Joaillerie est lui plus en difficulté avec un repli organique des ventes de 2% sur le trimestre.

Pour l’ensemble de 2024, le groupe ne communique pas de prévisions financières mais confirme son « objectif de renforcer son avance sur le marché mondial des produits de haute qualité », comme indiqué lors de la présentation des résultats 2023

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Lvmh Moet Hennessy Louis Vuitton SE756,20 EUR0,83Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.