Plus si magnifiques ? Les actions d'Apple et de Tesla pèsent sur le marché

Pourquoi les inquiétudes liées à la croissance influencent-elles le cours des actions de ces deux investisseurs favoris ?

Sarah Hansen 15.04.2024
Facebook Twitter LinkedIn

Apple logo at product launch

Apple et Tesla sont passés du statut de chouchous des marchés boursiers à celui de boulets.

Le cours de l'action d'Apple a baissé de 9 % cette année après un rendement d'environ 50 % en 2023, tandis que l'action de Tesla a plongé de près de 30 % après un rendement de plus de 100 % l'année précédente. Ces deux entreprises, qui comptent parmi les actions les plus détenues, souffrent d'un mal similaire : le ralentissement des perspectives de croissance.

Cela signifie que les Sept Magnifiques - un groupe de méga valeurs technologiques comprenant Apple, Tesla, Alphabet, Amazon, Meta Platforms, Microsoftet Nvidia  - n'évoluent plus au même rythme.

Il s'agit d'un revirement majeur pour deux icônes de la technologie qui ont joué un rôle clé dans la hausse des indices boursiers. Au lieu de cela, alors que le marché boursier a atteint de nouveaux sommets, le leadership est tombé sur des valeurs au cœur du boom de l'intelligence artificielle, telles que Nvidia et Microsoft.

Mais pour Jeff Schulze, responsable de la stratégie économique et de marché chez ClearBridge Investments, cette divergence est positive pour les actions en général.

"Si tout le monde ne s'empile pas dans ces leaders perçus comme inébranlables et se tourne vers d'autres secteurs qui ont pris du retard, c'est un très bon signe de la matérialisation de l'atterrissage en douceur et d'une reprise plus large des bénéfices", déclare-t-il.

Les actions Apple et Tesla ont sous-performé au premier trimestre

Apple, qui représente 5 % du poids du portefeuille de l'indice Morningstar US Market Index, a pesé pour environ 7 % sur le rendement total de 10,2 % de cet indice au premier trimestre. Le constructeur de voitures électriques Tesla est moins fortement représenté dans l'indice, avec un peu moins de 1 %, mais l'entreprise a également été à l'origine de 4 % des pertes de l'indice.

Pendant ce temps, les autres membres des Sept Magnifiques ont poursuivi leur ascension malgré la menace de taux d'intérêt élevés en raison d'une inflation obstinément forte. Nvidia, le géant de l'intelligence artificielle, est à l'origine de 21 % des 10,2 % de gains globaux du marché américain, tandis que Microsoft en représente 7 %. Amazon et Meta ont contribué à hauteur de 6 % chacun, tandis qu'Alphabet a été légèrement à la traîne avec 2 %.

Pourquoi l'action Apple est-elle en baisse ?

William Kerwin, analyste chez Morningstar, souligne trois facteurs qui pèsent sur l'action Apple. Premièrement, l'entreprise est confrontée à des vents contraires liés au ralentissement de la croissance et à la baisse des ventes.

"L'iPhone, qui reste le moteur de l'activité, en est le principal élément", explique M. Kerwin. Il souligne en particulier la concurrence en Chine, où des produits nationaux et plus abordables grignotent la part de marché d'Apple. Le mois dernier, un rapport de Counterpoint Research indiquant que les ventes d'iPhone en Chine étaient en baisse de 24 % a fait les gros titres et fait chuter l'action. Globalement, le ralentissement des cycles de rafraîchissement des produits (fréquence à laquelle les consommateurs achètent de nouveaux iPhones) se fait également sentir.

Deuxièmement, Apple fait l'objet d'une surveillance réglementaire dans l'Union européenne et aux États-Unis. M. Kerwin ne considère pas qu'il s'agisse d'un obstacle fondamental majeur, mais les investisseurs réagissent toujours aux gros titres négatifs.

Troisièmement, il y a le facteur qui a propulsé les autres membres des Magnificent Seven plus haut : L'IA. Alors que Nvidia, Meta et Microsoft ont vu leurs actions monter en flèche grâce à de nouvelles initiatives en matière d'IA, "il y a eu un sentiment négatif du fait qu'[Apple] n'a rien annoncé", déclare Kerwin. Les analystes pensent qu'une annonce sur l'IA pourrait être faite lors de la Worldwide Developers Conference d'Apple cet été.

Les perspectives d'Apple

Les analystes de Morningstar considèrent toujours que l'action Apple est assez bien valorisée après avoir passé la majeure partie de l'année 2023 en territoire surévalué. L'action se négocie aux alentours de 170 dollars, alors que la juste valeur estimée par Morningstar est de 160 dollars par action. "Nous nous attendons à ce que l'année soit légère ou en baisse pour Apple", déclare Kerwin. Il ajoute qu'une annonce majeure sur l'IA cet été ou un retour à la croissance pour l'iPhone plus tard dans l'année ou en 2025 pourrait stimuler un rallye.

Pourquoi l'action Tesla est-elle en baisse ?

Les actions de Tesla ont subi des pertes encore plus importantes cette année. Selon Seth Goldstein, stratège actions chez Morningstar, le ralentissement de la croissance des livraisons de l'entreprise contribue à cette baisse. Ce mois-ci, le constructeur automobile a annoncé son premier chiffre négatif de livraisons trimestrielles en quatre ans, une baisse bien plus importante que ce que les investisseurs attendaient.

Dans un communiqué de presse, l'entreprise a attribué ce ralentissement à la préparation en amont de la production de sa Model 3 mise à jour, ainsi qu'aux fermetures de son usine de Berlin à la suite du conflit en mer Rouge et d'un incendie criminel.

"Tesla est un titre à forte croissance, ce qui signifie que le ralentissement des hypothèses de croissance peut avoir un impact considérable sur son prix", explique M. Goldstein. "L'action s'est vendue car les investisseurs ont revu leurs prévisions de croissance à la baisse pour les un à deux ans à venir."

Il ajoute que les inquiétudes plus générales concernant le ralentissement du marché des véhicules électriques dans son ensemble pèsent également sur les actions.

Une avalanche de titres négatifs n'a pas aidé Tesla non plus. La semaine dernière, une information selon laquelle l'entreprise aurait abandonné son projet de voiture électrique plus abordable a fait chuter les actions.

Les perspectives de Tesla

Malgré les difficultés de Tesla, les analystes de Morningstar considèrent que l'action est assez bien valorisée. Ils lui attribuent également une note d'incertitude très élevée. M. Goldstein estime que l'entreprise pourrait bénéficier d'un recentrage sur les bénéfices plutôt que sur la croissance des volumes cette année. "Bien que cela ait pu conduire à la baisse des livraisons, nous voulons voir si la stratégie a préservé les bénéfices et si les marges sont en ligne avec le quatrième trimestre."

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alphabet Inc Class A176,79 USD0,93Rating
Amazon.com Inc183,66 USD-0,09Rating
Apple Inc212,49 USD-0,82Rating
Meta Platforms Inc Class A504,16 USD0,01Rating
Microsoft Corp442,57 USD0,22Rating
NVIDIA Corp131,88 USD1,75Rating
Tesla Inc178,01 USD-2,44Rating

A propos de l'auteur

Sarah Hansen  est journaliste pour Morningstar.com