Capgemini : résultats en ligne, prudence pour 2024

Le groupe de services informatiques prévoit une nouvelle année de croissance, avec un premier trimestre dans le bas de ses prévisions, et vise une amélioration de sa marge cette année.

Jocelyn Jovène 14.02.2024
Facebook Twitter LinkedIn

CAP

Crédit photo: AP

Le groupe de services informatiques Capgemini a publié des résultats annuels en ligne avec les attentes du marché.

A 11h25, l'action gagnait près de 5%, signant la plus forte hausse de l'indicec CAC 40 à la Bourse de Paris.

Il s'est montré prudent à propos de l’exercice 2024, visant une poursuite de l’amélioration de sa « performance en 2024 alors que l’environnement devrait rester peu porteur au premier semestre. »

La société anticipe d’ailleurs « un point bas de la croissance au premier trimestre », mais se dit en mesure d’améliorer sa marge opérationnelle « et de maintenir à un niveau élevé sa génération de free cash-flow. »

Capgemini vise une croissance des ventes entre 0% et 3% à taux de change constants, une marge opérationnelle comprise entre 13,3% et 13,6%, ainsi qu'un flux de trésorerie organique d'environ 1,9 milliard d'euros.

La société annonce un dividende de 3,40 euros par action au titre de l’exercice 2023.

L’an dernier, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 22,52 milliards d'euros, en hausse sur un an de 2,4% en données publiées et de 4,4% à taux de change constants, dans le bas de fourchette communiquée au marché de 4% à 7%. Les analystes anticipaient un chiffre d’affaires annuel de 22,50 milliards d’euros.

La marge opérationnelle, autre principal indicateur suivi par les investisseurs, s'est établie à 2,99 milliards d'euros en 2023, représentant 13,3% du chiffre d'affaires, contre 2,87 milliards d'euros et 13% en 2022. Le résultat net part du groupe a atteint 1,66 milliard d'euros en 2023, contre 1,55 milliard d'euros en 2022.

Capgemini a généré un flux de trésorerie organique de 1,96 milliard d'euros l'année dernière, contre 1,85 milliard d'euro en 2022.

« Les prévisions pour l'année fiscale 24 (0%-2% organique, 13,3%-13,6% de marge d'exploitation et un FCF d'environ 1,9 milliards d'euros), bien qu'elles se situent largement entre les mains du consensus en ce qui concerne les ventes, sont légèrement meilleures dans le haut de la fourchette en ce qui concerne l'expansion des marges » note Mohammed Moawalla, analyste de Goldman Sachs, dans un commentaire publié mercredi matin.

« Etant donné que les prévisions sont globalement conformes aux attentes en matière de croissance des revenus, mais que les marges sont un peu meilleures, nous pensons que les estimations pourraient être légèrement revues à la hausse, toutes choses égales par ailleurs », ajoute-t-il.

« Capgemini a annoncé des résultats pour le quatrième trimestre de l'année 23 qui sont probablement meilleurs que les attentes prudentes du buy-side », observent les analystes de Jefferies. « Les prévisions impliquent un chiffre d'affaires légèrement plus faible pour l'exercice 24, compensé par une rentabilité légèrement plus robuste », ajoutent-ils.

« Nous nous attendons à ce que les actions se négocient à la hausse en raison de l'amélioration de la marge et du FCF en 2023 et à ce qu'elles soient commentées autour d'une reprise », commentent les analystes d'UBS dans une note publiée mercredi matin.

Les indications prudentes pour le début de l’année tranchent pourtant avec la visibilité du carnet de commandes.

Celui-ci atteint 23,89 milliards d’euros (+2,6%), soit un ratio commandes su rchiffre d’affaires de 1,06 pour 2023, dont 1,18 au quatrième trimestre.

« Cela reflète une dynamique commerciale soutenue malgré l’allongement des cycles de décision », note le groupe dans son communiqué de presse.

Pour Goldman Sachs, les investisseurs se focaliseront sur les commentaires du groupe sur l'environnement de la demande, le rythme de la croissance organique sur l’année, les commandes et l’évolution des marges.

Le marché devrait aussi se focaliser sur l’impact de l’intelligence artificielle, tant en termes de source de revenus potentiels que de gains de productivité en interne, sougline la banque américaine.

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Capgemini SE203,30 EUR-0,78Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.