Résultats d'Intel : déceptions à court terme

Nous avons relevé notre estimation de la juste valeur.

Brian Colello, CPA 29.01.2024
Facebook Twitter LinkedIn

intel

Crédit photo: AP

Les résultats d'Intel (« No Moat »)  au quatrième trimestre ont été légèrement supérieurs à nos attentes, mais ont fourni aux investisseurs des prévisions modérées pour le premier trimestre, avec des vents contraires saisonniers plus forts que d'habitude et des corrections de stocks dans certaines activités non essentielles.

Avec une hausse de 45 % du cours de Bourse au cours des trois derniers mois, contre une hausse de 15 % de l'indice Morningstar Global Markets, nous soupçonnons que les investisseurs recherchaient des perspectives plus encourageantes, en particulier dans l’activité de fondeur qu’Intel développe ainsi que le développement de d'accélérateurs pour les travaux d'intelligence artificielle.

Nous ne sommes pas trop étonnés de voir les actions chuter vendredi.

Nous maintenons notre estimation de juste valeur de 40 dollars ($) par action et ne voyons toujours pas de marge de sécurité attrayante pour les investisseurs aujourd'hui.

Le chiffre d'affaires du trimestre de décembre s'est élevé à 15,4 milliards de dollars, en hausse de 9 % en séquentiel et de 10 % sur un an, et au-dessus du point médian des prévisions de 15,1 milliards de dollars.

L'informatique grand public, ou CCG, a bien performé et a dépassé les attentes de la direction, avec des revenus en hausse de 12 % en séquentiel et de 33,5 % d'une année sur l'autre, alors que la demande de PC a rebondi après la pause post-COVID observée au cours des trimestres précédents.

Les revenus des centres de données et de l'IA, ou DCAI, ont augmenté de 4,5 % en séquentiel, mais ont diminué de 7 % sur un an, car Intel est toujours confronté à un changement de part de portefeuille négatif où les clients du cloud investissent massivement dans les accélérateurs d'IA (tels que les GPU de Nvidia (« Wide Moat »)) au détriment des processeurs de serveur traditionnels comme Intel.

Des niveaux de ventes plus élevés et un mix et des prix favorables ont permis à la marge brute ajustée d'augmenter à 48,8 %, en hausse de 300 points de base séquentiellement et solidement en avance sur les prévisions de 46,5 %.

Au cours du premier trimestre 2024, Intel s'attend à ce que les revenus chutent entre 12,2 et 13,2 milliards de dollars, ce qui, à mi-parcours, représenterait une croissance de 8 % sur un an mais une baisse séquentielle de 18 %.

La baisse des revenus devrait entraîner une baisse de la marge brute ajustée à 44,5 %.

Intel s’attend à une croissance, tant séquentielle qu’année après année, pour le reste de 2024, mais nous ne considérons pas cela comme un objectif très ambitieux, car le marché – et nous – supposons qu’Intel poursuivra son redressement sur le long terme.

En ce qui concerne les prévisions du premier trimestre, Intel prévoit un chiffre d'affaires défavorable d'un milliard de dollars associé à des corrections de stocks dans ses activités de composants programmables et pour les véhicules autonomes (Mobileye), tandis que les revenus de l’activité de fondeur (IFS) marqueront une pause après quelques trimestres de demande saine pour ses produit.

Du côté des opérations, nous restons encouragés par le fait que le développement à un rythme soutenu des process de fabrication reste sur la bonne voie.

La prochaine étape sera la production du processeur Intel 20A, « Arrow Lake », qui s'intensifiera cette année, et la « mise en production » du process Intel 18A vers la fin de 2024.

Nous avons été ravis d'apprendre qu'Intel a remporté une quatrième victoire de conception clé pour Intel Foundry Services, ou IFS, que la direction a décrit comme un client « important de calcul haute performance ».

Nous sommes encouragés par le fait qu’IFS dispose désormais d’un pipeline de revenus de 10 milliards de dollars sur toute sa durée de vie, soit plus du double du pipeline de 4 milliards de dollars divulgué il y a un trimestre.

Bien que nous n'ayons pas une grande visibilité sur le moment où ce pipeline se transformera en revenus, nous prévoyons qu'IFS réalisera une croissance significative de ses revenus dans les années à venir, contribuant ainsi au levier d'exploitation et compensant les coûts fixes élevés associés aux process de fabrication avancés d'Intel.

Sur le front des accélérateurs d’IA, le pipeline Gaudi d’Intel a connu une croissance séquentielle de plus de 10 % et dispose désormais d’un pipeline « bien supérieur » à 2 milliards de dollars.

Cependant, cette croissance constitue un ralentissement par rapport au doublement du pipeline observé par Intel au troisième trimestre.

Dans l’ensemble, nous pensons qu’Intel a l’opportunité de prendre une part du gâteau de l’IA, mais nous sommes sceptiques quant au fait que cela détrônera Nvidia, voire éclipsera AMD (« Narrow Moat »), dans les accélérateurs d’IA.

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Advanced Micro Devices Inc163,40 USD1,92Rating
Intel Corp36,23 USD-0,22Rating
NVIDIA Corp874,15 USD1,64Rating

A propos de l'auteur

Brian Colello, CPA  est analyste actions senior chez Morningstar.