Atos veut modifier ou simplifier les termes de la vente de Tech Foundations à Kretinsky

Le groupe de services informatiques a nommé mercredi son quatrième directeur général en autant d'années.

Agefi/Dow Jones 28.11.2023
Facebook Twitter LinkedIn

atos

Crédit photo: AP

PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'entreprise de services numériques Atos poursuit sa chute en Bourse mardi, après avoir annoncé être en négociations exclusives avancées avec le fonds de l'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky, EPEI, afin de "modifier et simplifier certains termes" de la cession envisagée de ses activités historiques d'infogérance, regroupées sous le nom de Tech Foundations.

"Le groupe communiquera en temps voulu sur l'issue de ces discussions. A ce jour, Atos a procédé à toutes les notifications requises pour obtenir les autorisations réglementaires nécessaires et les a d'ores et déjà obtenues dans la plupart des juridictions clés", a indiqué le groupe dans un communiqué.

A 10h00, l'action Atos perdait 5,6% à 5,91 euros.

Atos a pour projet de se séparer en deux entités au deuxième trimestre 2024, avec d'un côté l'activité de cybersécurité Eviden et de l'autre Tech Foundations. Ce projet comprend actuellement la cession de Tech Foundations à Daniel Kretinsky, qui prendrait également 7,5% du capital d'Eviden. Cependant, cette prise de participation rencontre une certaine opposition à la fois parmi les actionnaires minoritaires et dans les milieux politiques, des députés arguant notamment que certaines activités d'Atos sont cruciales pour la souveraineté et la sécurité nationales de la France.

Selon des informations de presse, Daniel Kretinsky pourrait finalement laisser la place d'investisseur de référence pour l'augmentation de capital d'Eviden à David Layani, le président fondateur du spécialiste de la transformation numérique OnePoint. Cette société est devenue début novembre un nouvel investisseur de référence du groupe de services numériques, avec 9,98% du capital et des droits de vote.

Financements complémentaires à l'étude

Atos a également indiqué mardi étudier des "initiatives complémentaires en vue du plan d'augmentation de capital du groupe et des échéances de la dette en 2025".

Ainsi, le groupe "évalue la possibilité d'accéder aux marchés de capitaux (dettes et actions), et/ou envisage la vente d'actifs supplémentaires, pour refinancer son plan d'augmentation de capital, le prêt à terme A de 1,5 milliard d'euros arrivant à échéance en janvier 2025 (après les deux extensions de six mois à la disposition de la société) et les obligations de 750 millions d'euros arrivant à échéance en mai 2025", a-t-il précisé.

Atos a par ailleurs confirmé disposer des "liquidités nécessaires pour faire face à ses obligations financières au cours des 12 prochains mois".

L'agence de notation financières S&P Global Ratings a abaissé lundi la note de crédit d'Atos de "BB" à "BB-", estimant que le risque de liquidité du groupe de services numériques augmentait.

Selon l'agence d'évaluation financière, les négociations de refinancement en cours, qui portent sur un total de 2 milliards d'euros de dette d'ici à janvier 2025, sont conditionnées à la cession effective des activités historiques d'infogérance à Daniel Kretinsky. "Toute incertitude ou retard supplémentaires dans cette cession pourrait compromettre les négociations et accroître le risque de liquidité", a souligné S&P.

La note de crédit d'Atos demeure par ailleurs sous surveillance avec implications négatives, ce qui signifie que S&P pourrait à nouveau dégrader la note de crédit d'Atos si le groupe échoue à se refinancer.

"L'impact sur les charges d'intérêts est négligeable et devrait être d'environ 6 millions d'euros par an", a précisé Atos en réaction à l'abaissement de sa note par S&P Global Ratings.

-Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ed: VLV

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Atos SE2,39 EUR3,70

A propos de l'auteur

Agefi/Dow Jones  est une agence de presse financière basée à Paris.