L'Oréal : la croissance ralentit mais reste solide

Le groupe de cosmétique confirme ses objectifs (non chiffrés) pour l'année.

Jocelyn Jovène 20.10.2023
Facebook Twitter LinkedIn

OR

Crédit photo: AP

L'Oréal a annoncé jeudi après Bourse des ventes solides au troisième trimestre malgré un contexte défavorable en Asie, et a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'année.

Le chiffre d'affaires du leader mondial des cosmétiques s'est établi à 10 milliards d'euros au cours des trois mois à fin septembre, contre 9,57 milliards d'euros un an plus tôt, en hausse de 4,5% et de 11,1% à données comparables (hors effets de changes et de périmètre).

Selon un consensus établi par Factset, les analystes anticipaient en moyenne un chiffre d'affaires de 10,04 milliards d'euros.

Au cours du premier semestre 2023, les ventes de L’Oréal avaient enregistré une croissance organique de 13,3%.

En dépit d'un contexte de consommation moins porteur, les ventes de L'Oréal ont progressé de 16,2% en Europe et de 11,8% aux Etats-Unis, en données comparables. Elles ont en revanche reculé de 4,8% en Asie du Nord, selon un communiqué de presse.

Cette baisse s'explique par le redressement plus lent que prévu du marché chinois et par un durcissement de la politique à l'égard des "Daigou" (revente en Chine de produits achetés à l'étranger) à partir de mai dernier, et par un redémarrage plus lent que prévu des voyages internationaux de la part de touristes chinois.

Ces deux facteurs ont notamment pesé sur la branche L'Oréal Luxe, dont les ventes n'ont augmenté que de 3,2% en données comparables au troisième trimestre contre une hausse de 13,4% pour les produits Grand Public.

Ce que disent les analystes

Pour Morgan Stanley, ces chiffres confirment « un bon équilibre des ventes et du mix géographique, ainsi que la capacité du groupe de faire croître les volumes et la valeur, combinaison qui justifie la prime de valorisation. »

Stifel tire une analyse similaire : « le portefeuille solide et diversifié de L’Oréal a permis au groupe de compenser les poches de faiblesse temporaires en Asie du Nord au troisième trimestre et continue d’afficher une croissance organique à deux chiffres, grâce à une bonne dynamique des volumes de ventes. »

Deutsche Bank, qui a un avis « Vente » sur le titre, estime que la croissance organique bénéficie d’une « inflation importée dans les marchés émergents hors Chine », qui devrait ralentir, tandis que l’Europe devrait connaître un « ralentissement significatif ».

La banque anticipe une croissance organique plus faible que le consensus en 2024 (+2,4% contre +7,2%), qui conduira à un « de-rating » du titre.

Pour JPMorgan, qui est « Neutre » sur le titre, « le ton de la conférence téléphonique était optimiste, les dirigeants évoquant des gains de parts de marché en dehors du Travel Retail, et nous avons été impression par l’accélération continue sur 4 ans en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest, tandis que les volumes ont tiré un tiers de la performance. »

A l’ouverture de la Bourse de Paris, le titre L’Oréal cédait un peu plus de 3%.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
L'Oreal SA400,00 EUR-0,12Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.