Netflix : résultats solides

Le groupe de média montre des atouts durables mais aussi des vents favorables qui devraient s'atténuer.  

Neil Macker 19.10.2023
Facebook Twitter LinkedIn

NFLX

Crédit photo: AP

Une forte augmentation des ajouts d’abonnés a mis en évidence le très bon troisième trimestre de Netflix (« Narrow Moat »).

Les marges, les flux de trésorerie et d’autres tendances sous-jacentes ont été tout aussi importants pour soutenir la solidité durable que nous constatons dans l’activité de Netflix.

Le groupe s’attend à un quatrième trimestre tout aussi solide, et nous voyons plusieurs raisons de poursuivre notre optimisme.

Nous relevons notre estimation de la juste valeur de 330 à 350 dollars ($), mais nous pensons que la hausse de 12 % en réaction aux bénéfices était un peu trop enthousiaste.

Nous nous attendons à ce que la croissance du nombre d’abonnés ralentisse et qu’une éventuelle fin de la grève des acteurs entraînera probablement une forte augmentation des dépenses en matière de contenus en 2024.

Le chiffre d'affaires total a augmenté de 8 % d'une année sur l'autre grâce à une forte croissance du nombre d'abonnés, dont 8,8 millions d'ajouts nets au cours du trimestre, le meilleur résultat depuis le deuxième trimestre 2020, dans un contexte de confinement lié à la pandémie.

Le revenu moyen par membre, ou ARM, est resté stable ou en baisse dans chacune des quatre régions de Netflix, à l'exception de l'Amérique latine, ce que la direction a attribué à l'introduction du niveau publicitaire à moindre coût, à l'absence d'augmentations de prix généralisées au cours des 18 derniers mois et un changement dans la composition du mix.

Nous prévoyons des gains pour ARM au cours des prochaines années, puisque Netflix a annoncé des augmentations de prix sur plusieurs marchés majeurs, notamment sur les forfaits de base et premium aux États-Unis.

Nous nous attendons également à ce que les revenus publicitaires contribuent davantage au chiffre d'affaires.

Netflix a indiqué que 30 % des nouvelles inscriptions concernaient le niveau publicitaire dans les pays offrant cette option au cours du trimestre, mais la société continue de développer son infrastructure publicitaire, y compris ses capacités de ciblage et de mesure, ce qui devrait à terme générer des revenus publicitaires beaucoup plus élevés par annonce.

La marge opérationnelle de l’entreprise continue de croître – jusqu’à 22 % ce trimestre et une fourchette prévue de 22 % à 23 % en 2024 – et nous pensons que les moteurs de revenus créent un levier opérationnel.

Cependant, nous pensons que la poursuite du développement des capacités publicitaires entraînera des coûts plus élevés, tout comme la résolution de la grève des écrivains et, à terme, de la grève des acteurs.

Les grèves ont interrompu de nombreuses nouvelles productions au cours du trimestre, entraînant une baisse des dépenses en espèces de 37 % sur un an.

Les dépenses en espèces au cours des trois premiers trimestres de 2023 ont été inférieures de plus de 3 milliards de dollars à celles de l'année précédente, augmentant directement les flux de trésorerie disponibles.

Grâce à l'augmentation des flux de trésorerie disponibles, Netflix a racheté pour 2,5 milliards de dollars d'actions au troisième trimestre et a ajouté 10 milliards de dollars à son autorisation de rachat.

Nous ne nous attendons cependant pas à ce qu’un tel niveau de rachats se poursuive, car nous prévoyons que Netflix générera beaucoup moins de liquidités disponibles en 2024 que les 6,5 milliards de dollars qu’il prévoit désormais en 2023 (en hausse par rapport à sa prévision précédente de 5 milliards de dollars).

Nous nous attendons également à ce que le rythme de croissance du nombre d’abonnés ralentisse sensiblement, même si des vents favorables pourraient persister l’année prochaine.

Nous pensons que la gestion des mots de passe et le niveau publicitaire à faible coût ont ouvert des opportunités pour les abonnés sensibles au prix qui utilisaient déjà Netflix sans payer.

Une fois que les options de partage payantes seront introduites sur tous les comptes au cours de la prochaine année, nous nous attendons à ce que le vent favorable pour les nouveaux abonnés s'atténue.

Dans le même temps, le nombre d'abonnés était largement réparti dans toutes les zones géographiques, et Netflix s'attend à un quatrième trimestre tout aussi solide en termes d'ajouts de nouveaux abonnés.

Les 1,75 million d'ajouts nets aux États-Unis et au Canada et près de 4 millions d'ajouts nets en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique ont chacun marqué le meilleur trimestre depuis le premier semestre 2020.

Netflix gagné 1,2 million d'abonnés nets en Amérique latine et 1,9 million d'abonnés nets en Asie-Pacifique, où un ajustement de la tarification des forfaits a entraîné une baisse continue de l'ARM.

Mais Netflix a augmenté sa base d’abonnés en Asie-Pacifique de plus de 25 % depuis le début de 2022, pour atteindre 42,5 millions.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Netflix Inc655,71 USD-0,11Rating

A propos de l'auteur

Neil Macker  est analystes actions chez Morningstar.