LVMH : la croissance ralentit fortement

LVMH est pénalisé par les changements de comportement des consommateurs en Europe, des ventes de cognac décevantes aux Etats-Unis et une reprise molle en Chine.

Jocelyn Jovène 11.10.2023
Facebook Twitter LinkedIn

vuitton

Crédit photo: AP

LVMH, premier groupe mondial de luxe, a subi un net ralentissement de ses ventes au troisième trimestre, avec un chiffre d’affaires consolidé inférieur aux attentes du marché.

Le groupe ne communique pas d’objectifs chiffrés pour l’année.

Les ventes du trimestre ont atteint 19,96 milliards d’euros contre 19,76 milliards un an plus tôt (+1,1%). Les analystes tablaient en moyenne sur des ventes de 20,74 milliards d’euros.

A données comparables, la croissance des ventes atteint 9% au cours du trimestre.

Dans un communiqué, le groupe de luxe souligne que « toutes les activités présentent une croissance organique soutenue de leurs ventes à l’exception des Vins & Spiritueux qui font face à une base de comparaison élevée. »

Cette division affiche en effet une contraction « organique » des ventes de 14% sur le troisième trimestre après -8% au deuxième trimestre et +3% au premier trimestre.

Les autres divisions, en croissance, constatent elles aussi une décélération marquée, à l’exception de Distribution sélective (+26% sur le trimestre et les neuf premiers mois de l’année).

Mode & Maroquinerie, qui abrite les joyaux du groupe, Louis Vuitton et Dior, affiche une croissance organique de 9% (contre 10% attendus par le consensus), après +21% au deuxième trimestre et +18% au premier.

Le groupe ne communique pas de chiffres détaillés par marque.

Au cours d’une conférence téléphonique, Jean-Jacques Guiony, directeur financier de LVMH, a souligné un changement de comportement des consommateurs européens, avec une dynamique des ventes qui est passée d’une croissance positive à une « contraction à un chiffre » au cours du troisième trimestre, en dépit de flux touristiques proches de niveaux d’avant pandémie.

Les ventes du groupe en Europe ont ralenti à +9% en organique contre +19% au trimestre précédent.

Aux Etats-Unis, marché qui représente environ un quart du chiffre d’affaires, la croissance est revenue en territoire positif (+2% après -1% au trimestre précédent) mais demeure atone, pour bonne part en raison d’une situation difficile sur le marché du cognac, où les stocks demeurent élevés et se résorbent lentement.

« Aux Etats-Unis, la situation s’améliore marginalement au troisième trimestre sur l’ensemble des divisions, à l’exception du cognac », a indiqué Jean-Jacques Guiony.

« Cette publication et les commentaires sur les perspectives ne devraient pas aider un secteur qui a perdu de son attrait et a sous-performé au cours des six derniers mois », observe Thomas Chauvet, analyste de Citi, dans une note aux investisseurs.

« L’incertitude à court terme est de savoir quand les ventes et les marges se stabiliseront, et le cœur du débat est désormais quel est la ‘normalité’ pour 2024 et au-delà », soulignent Graham Renwick et Luis Garcia, chez Berenberg.

« Il y a beaucoup de débat pour savoir s’il y a eu normalisation de l’activité dans le secteur : LVMH confirme que cela est en train de se produire, probablement à un rythme plus rapide que prévu le mois dernier », note Chiara Battistini chez JPMorgan.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Lvmh Moet Hennessy Louis Vuitton SE726,50 EUR1,28Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.