La défense européenne progresse après l’attaque contre Israël

Le conflit militaire a provoqué une onde de choc sur les marchés financiers, faisant grimper fortement les valeurs du secteur de la défense en Europe, mais l'indice de premier ordre de Tel Aviv en Israël a chuté de manière significative.

Ollie Smith 09.10.2023
Facebook Twitter LinkedIn

military

Crédit photo: AP

Les valeurs européennes du secteur de la défense ont augmenté presque universellement lundi matin après que le gouvernement israélien a annoncé que les citoyens devraient évacuer Gaza suite à une attaque organisée par le Hamas ce week-end.

Les titres européens de défense progressent en réponse à cette escalade significative de la violence au Moyen-Orient.

Au moment de la rédaction de cet article lundi matin, les actions de Rheinmetall étaient en hausse de 5,7%, celles de BAE Systems de 4,2%, tandis que celles de l'italien Leonardo étaient en hausse de 5,7%. D’autres géants ont emboîté le pas. Dassault Aviation est en hausse de 4,5%, tandis que Thales est en hausse de 4,6%.

"Comme c'est presque toujours le cas, une escalade des tensions dans la région a contribué à faire monter les prix du pétrole. Cela est inévitable étant donné la part des réserves et de la production mondiales de brut qui y sont concentrées", a déclaré Russ Mould, directeur des investissements d'AJ Bell.

"Un des rares titres énergétiques à ne pas bénéficier de prix plus élevés est Energean, qui développe un important gisement de gaz au large d'Israël et se trouve donc au cœur de l'incertitude actuelle."

Pendant ce temps, à Tel Aviv, l'indice TA-35 d'Israël a chuté de manière significative. Ce matin, il est en baisse de 0,3 %, mais cela fait suite à une baisse de 4,8 % hier, alors que le pessimisme des investisseurs a frappé les sociétés de premier ordre.

"11 septembre"

Samedi matin, les combattants du Hamas ont lancé ce qui a été décrit comme une attaque coordonnée contre plusieurs sites civils, dont le festival de musique Supernova dans le désert du Néguev, près du kibboutz Re'im.

Le bilan des morts n'est pas encore confirmé, mais les autorités israéliennes affirment que plus de 600 personnes sont mortes à la suite de l'offensive initiale.

Un lieutenant-colonel israélien, Jonathan Conricus, a décrit la mission coordonnée en termes historiques.

"Cela pourrait être à la fois un 11 septembre et un Pearl Harbor."

Dimanche, le président américain Joe Biden a publié une vidéo sur X, anciennement Twitter, en soutien à Israël.

Les gouvernements occidentaux ont emboîté le pas.

Israël continue de déployer ses forces armées pour soutenir sa contre-attaque contre ce qu'il appelle les « terroristes » du Hamas, notamment par d'importantes frappes d'artillerie et air-sol sur des sites à Gaza.

Dans la bande de Gaza, où le nombre de tués et blessés est également élevé, les Nations Unies hébergent actuellement plus de 73 000 citoyens déplacés dans 64 des écoles qu'elles parrainent.

L'organisation affirme désormais qu’elle collabore avec les deux parties pour ramener la paix dans la région.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Inscrivez-vous ici

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
BAE Systems PLC1 373,32 GBX2,49Rating
Dassault Aviation SA206,60 EUR0,49Rating
Leonardo SpA Az nom Post raggruppamento22,17 EUR-0,27Rating
Rheinmetall AG516,80 EUR0,43Rating
Thales160,30 EUR0,98Rating

A propos de l'auteur

Ollie Smith  est éditorialiste pour Morningstar UK.