Renault installe Luca de Meo au volant d'Ampere

Le patron de Renault pilotera directement la future filiale dans l'électrique, qui a vocation à s'introduire en Bourse.

Agefi/Dow Jones 20.06.2023
Facebook Twitter LinkedIn

de meo

 

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Renault a annoncé lundi soir que son conseil d'administration avait nommé Luca de Meo au poste de PDG d'Ampere, la future filiale du constructeur automobile dédiée au véhicule électrique et aux logiciels.

"Cette nomination sera effective une fois la phase de détourage d'Ampere effectuée, prévue pour le second semestre de 2023", a précisé le groupe au losange dans un communiqué. Luca de Meo assurera "le lancement de la société [Ampere] et la réussite de son projet d'introduction en Bourse, tout en conservant ses responsabilités actuelles de directeur général de Renault", a complété Renault.

Deux cadres clés de Renault, Josep Maria Recasens et Vincent Piquet, seront respectivement nommés directeur des opérations et directeur financier d'Ampere.

Après ces annonces, l'action Renault reflue de 3,9%, à 35,43 euros.

"Des investisseurs peuvent s'inquiéter du cumul à venir des fonctions de Luca de Meo, actuel directeur général de Renault et futur PDG d'Ampere", commente un analyste basé à Paris. "Mais ce seul sujet ne peut justifier la baisse significative de la valeur ce jour", poursuit-il. Le cumul des rôles de Luca de Meo "nous semble temporaire, jusqu'à ce qu'Ampere atteigne les premières étapes importantes dans quelques années", relativise également Oddo BHF.

Le conseil d'administration de Renault a également formé en son sein un comité ad hoc, chargé du suivi du projet d'introduction en Bourse d'Ampere. Ce comité est piloté par Jean-Dominique Senard, le président du conseil d'administration de Renault.

La mise en Bourse d'Ampere interviendra, au plus tôt, au second semestre de cette année, avait précédemment indiqué Renault. Cette entité, qui emploiera 10.000 personnes, vise un flux de trésorerie opérationnel positif en 2025 et une marge opérationnelle de 10% en 2030, selon les objectifs présentés en novembre dernier par le groupe. A cet horizon, le pôle espère vendre 1 million de véhicules électriques par an, soit environ dix fois plus que les ventes de véhicules électriques à l'échelle du groupe en 2021.

Dans le cadre de la signature début 2023 d'un accord-cadre contraignant définissant pour une durée initiale de 15 ans les nouvelles bases de son alliance avec Renault, née en 1999, Nissan a indiqué vouloir investir dans Ampere. Le constructeur japonais prévoit d'acquérir jusqu'à 15% du capital d'Ampere à l'occasion de son introduction en Bourse, pour devenir un "investisseur stratégique" de la structure. Rattaché à l'Alliance depuis 2016, Mitsubishi envisage également d'investir dans Ampere.

"L'équipe de direction d'Ampere partagera plus de détails lors d'un 'Capital Markets Day' qui se tiendra au second semestre", a assuré Renault.

-Dimitri Delmond, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 31; ddelmond@agefi.fr ed: VLV

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Renault SA37,90 EUR0,77Rating

A propos de l'auteur

Agefi/Dow Jones  est une agence de presse financière basée à Paris.