Adobe : des résultats solides

L'amélioration de l'orientation et la clarté de la feuille de route de l'IA augmentent les estimations.

Dan Romanoff 20.06.2023
Facebook Twitter LinkedIn

adbe

Crédit photo: AP/Paul Sakuma

Adobe (« Wide Moat ») a enregistré un excellent deuxième trimestre, y compris des revenus et un BPA non-GAAP qui ont dépassé nos attentes ainsi que le haut de gamme des prévisions.

La société a également relevé ses perspectives pour l'ensemble de l'année en matière de revenus totaux et de BPA non-GAAP, car la direction prévoit une augmentation des revenus et des revenus récurrents annuels, ou ARR, à la fois pour Creative et Document Cloud par rapport aux estimations précédentes.

Les résultats impressionnants, associés à notre conviction que la direction renforce sa position de leader avec Firefly AI, conduisent à de légères augmentations de nos hypothèses pour les marges et les revenus à moyen terme, ce qui se traduit par une augmentation de notre estimation de la juste valeur de 425 à 485 dollars ($) par action.

Malgré cette augmentation, nous considérons que les actions sont valorisées à leur juste valeur.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre a augmenté de 13 % d'une année sur l'autre à changes constants (10 % comme indiqué) pour atteindre 4,82 milliards de dollars, dépassant la limite supérieure des prévisions à 4,78 milliards de dollars.

La croissance a été généralisée dans les segments et les zones géographiques où les revenus de l'expérience numérique (DX) ont augmenté de 12 % d'une année sur l'autre, car la demande reste élevée pour la plate-forme d'expérience et les applications natives.

Le segment des médias numériques reste également robuste, les revenus du segment ayant augmenté de 10 % d'une année sur l'autre, comme indiqué.

La rentabilité est à nouveau en ligne avec notre modèle de long terme, avec une marge opérationnelle non-GAAP de 45,3%, contre 45,0% il y a un an et 45,8% au dernier trimestre.

Nous sommes depuis longtemps impressionnés par la capacité de la direction à générer de telles marges malgré des niveaux d'investissement élevés.

Sans surprise, l'intelligence artificielle était au centre de la conférence téléphonique, s'appuyant sur les récentes annonces du Sommet d'Adobe.

Firefly en particulier a attiré l'attention, la direction se concentrant sur le potentiel d'intégration transparente dans les produits existants avec des annonces d'intégration pour Photoshop, Illustrator et Express déjà faites. Depuis le lancement de la version bêta de Firefly en mars, les utilisateurs ont créé plus d'un demi-milliard de générations, la création à partir de Photoshop étant 80 fois supérieure à ce qu'Adobe avait prévu.

Bien que l'utilisation soit impressionnante, nous nous concentrons davantage sur la monétisation potentielle de Firefly et d’Express.

La direction a présenté une partie de la feuille de route, soulignant qu'à l'heure actuelle, l'accent est mis sur l'adoption par les utilisateurs et que les revenus de l'IA se concrétiseraient au cours des deux prochaines années, plutôt qu'une augmentation immédiate.

Les flux de revenus potentiels incluent une option Firefly autonome et freemium, l'intégration dans des produits phares pour augmenter le revenu moyen par utilisateur, des packs de crédits d'abonnement, des partenariats industriels et des interfaces de programmation d'applications Firefly, ou API, afin que les entreprises puissent créer des modèles personnalisés.

Nous sommes heureux de voir que la direction réfléchit à long terme à une stratégie de monétisation, au lieu de tenter au hasard de profiter de la mode.

Les prévisions étaient légèrement supérieures à ce que nous avions prévu pour le troisième trimestre et supérieures à nos estimations précédentes pour l'ensemble de l'année.

Nous avons donc augmenté nos estimations à court terme, ce qui s'est répercuté sur notre modèle, entraînant une augmentation de notre estimation de la juste valeur.

Les prévisions du troisième trimestre incluent des revenus compris entre 4,83 milliards de dollars et 4,87 milliards de dollars, avec un BPA non-GAAP de 3,95 à 4,00 dollars.

Pour l'ensemble de l'année, la direction a levé le nouvel ARR numérique net à 1,75 milliard de dollars, contre 1,70 milliard de dollars auparavant.

Il a également porté ses revenus à 19,25 milliards de dollars à 19,35 milliards de dollars, contre 19,10 à 19,30 milliards de dollars, et a fait passer le BPA non-GAAP à 15,65 à 15,75 dollars, de 15,30 à 15,60 dollars.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Adobe Inc476,22 USD1,30Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.