Le nouveau casque d'Apple n’éclipsera pas l’iPhone

Cela dit, il est maintenant clair que l'entreprise sera un concurrent de taille dans le paysage AR/VR, ce qui pose de réels problèmes à Mark Zuckerberg.

Brian Colello, CPA 07.06.2023
Facebook Twitter LinkedIn

vision pro

Comme prévu, le discours d'ouverture de la conférence mondiale des développeurs d’Apple (« Wide Moat ») était centré sur Apple Vision Pro, le casque de réalité augmentée de l'entreprise qui devrait arriver début 2024.

Nous maintenons notre estimation de la juste valeur de 150 dollars ($) par action, car nous n'envisageons pas que la société vende suffisamment d'unités de ces appareils pour faire bouger sa valorisation déjà conséquente, toujours dominée par l'iPhone.

À première vue, nous sommes impressionnés par la conception et les capacités technologiques de Vision Pro et de son système d'exploitation.

Pourtant, nous n'avons pas vu de cas d'utilisation « incontournable » qui conduirait des dizaines de millions de personnes à se précipiter pour l'acheter, en particulier compte tenu du prix élevé (3 499 $) et de la durée de vie limitée de la batterie (jusqu'à deux heures sans connexion).

À notre avis, certaines contraintes technologiques, telles que la durée de vie de la batterie et la puissance de traitement, peuvent empêcher Apple et ses pairs de donner pleinement vie à leurs rêves de réalité augmentée ou virtuelle (AR/VR).

En retour, nous ne sommes pas encore convaincus que l'AR/VR déplacera matériellement l'utilisation du PC ou du smartphone.

Pas encore un «must-have»

Si la technologie AR/VR devait empiéter sur les cas d'utilisation informatiques traditionnels, les annonces de la WWDC nous donnent confiance qu'Apple ne sera pas laissé pour compte.

Dans un paysage AR/VR avec une concurrence croissante au cours de la prochaine décennie, nous nous attendons à ce qu'Apple soit un leader, grâce à son expertise dans le matériel, les logiciels, les services et les semi-conducteurs, tous exposés à la WWDC.

Vision Pro sera aidé par la disponibilité d'applications préexistantes sur l'appareil dès le premier jour.

Le cas d'utilisation « incontournable » des casques AR/VR n'existe peut-être pas aujourd'hui.

S'il arrive, nous pensons qu'il est fort probable qu'il proviendra de la plate-forme Vision Pro d'Apple, compte tenu des capacités internes de l’entreprise et de son puissant réseau de développeurs.

En termes d'évaluation, notre modèle existant suppose 1,3 milliard de dollars de revenus provenant d'un casque AR au cours de l'exercice 2024.

Nous pensons maintenant que les revenus seront encore plus bas que cela, car l'appareil pourrait ne pas arriver avant « début 2024 », manquant ainsi le la saison des fêtes et aussi le Nouvel An chinois, le marché américain étant prioritaire pour le lancement.

La plupart des entreprises aimeraient lancer une entreprise d'un milliard de dollars, mais de tels revenus seraient une erreur d'arrondi par rapport à notre estimation de plus de 400 milliards de dollars pour les revenus d'Apple pour l'exercice 2024.

Apple vante d'autres mises à niveau, AI

En dehors de la Vision Pro, la WWDC a présenté une multitude d'améliorations traditionnelles, mais toujours impressionnantes, sur les produits Apple.

Notre rempart concurrentiel étendu découle, en partie, de son expertise dans plusieurs domaines clés de la technologie - matériel, logiciels, services et semi-conducteurs.

La WWDC a mis en évidence des avancées dans la plupart de ces domaines, comme un nouveau MacBook Air 15 pouces (matériel), le processeur M2 Ultra pour PC (semis), iOS 17 (logiciel).

Nous pensons également qu'Apple a de nouveau fait avancer la balle dans les améliorations de l'interface utilisateur, telles que « Check In » sur iOS 17, une fonctionnalité « lorsqu'un utilisateur souhaite informer un membre de la famille ou un ami qu'il est arrivé à destination en toute sécurité. »

Enfin, dans un thème courant à travers la technologie, nous n'avons pas été surpris d'entendre Apple vanter son utilisation de l'intelligence artificielle, comme ses modèles de transformateurs (utilisés dans les grands modèles de langage ou LLM) pour alimenter la fonction de correction automatique de la frappe, entre autres utilisations.

Apple intègre depuis longtemps l'IA dans ses produits pour améliorer l'efficacité et l'expérience utilisateur, et nous considérons l'utilisation d'Apple comme raisonnable et similaire à ce que nous attendons d'autres éditeurs de logiciels dans les années à venir.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Apple Inc224,18 USD-2,05Rating

A propos de l'auteur

Brian Colello, CPA  est analyste actions senior chez Morningstar.