UBS devrait profiter du rachat de Credit Suisse

Une semaine peut être très longue sur les marchés financiers.

Johann Scholtz, CFA 20.03.2023
Facebook Twitter LinkedIn

CS UBS

Crédit photo: AP

La semaine dernière, UBS devait racheter Credit Suisse pour 3 milliards de francs suisses (CHF), ce qui aurait été une excellente affaire.

Maintenant, la position est moins claire.

Credit Suisse a probablement connu d'importantes sorties nettes d'actifs la semaine dernière, érodant sa base de revenus.

Nous pensons cependant qu'UBS peut tirer profit de ce rachat.

La banque est en bien meilleure position pour exécuter une restructuration radicale des activités de Credit Suisse que ne l'était Credit Suisse.

Nous calculons que l'objectif d'économies de coûts d'UBS 2027 réduirait les charges d'exploitation ajustées de Credit Suisse en 2022 d'environ 60%.

La restructuration s'accompagnera de coûts matériels, mais UBS est mieux placée que Credit Suisse pour les absorber.

Le défi pour UBS sera de limiter au maximum les pertes de revenus pendant la période de restructuration.

Dans un geste surprise, les régulateurs suisses ont réduit à zéro la valeur de 16 milliards de CHF supplémentaires du capital de niveau 1 ou AT1 du Credit Suisse, fournissant à UBS un capital supplémentaire pour absorber les pertes de valeur et les charges de restructuration.

En outre, les autorités suisses fourniront 9 milliards de francs supplémentaires de protection contre les baisses.

Les 25 milliards de CHF combinés de protection contre les baisses et, si nécessaire, le soutien en liquidités de la Banque centrale suisse devraient, espérons-le, garantir que les coûts de financement de gros d'UBS resteront sous contrôle.

La suspension du programme de rachat d'actions d'UBS est négative, mais elle aurait pu se produire malgré tout, compte tenu des conditions de marché actuelles.

Nous mettrons prochainement à jour notre estimation de la juste valeur pour UBS.

UBS semble prêt à conserver toutes les activités du Credit Suisse, à l'exception des opérations de négoce de titres, qu'il terminera.

UBS cherche à agir rapidement pour mettre fin à l'activité des titres, mais elle a averti lors de la conférence téléphonique que certaines positions avaient des durations très longues.

UBS a confirmé avoir obtenu l'autorisation de l'autorité suisse de la concurrence pour conserver les activités bancaires suisses du Credit Suisse.

Nous considérons cela comme un point positif.

La banque suisse du Credit Suisse est une franchise de grande qualité et, avec UBS, elle occupera une position très dominante sur le marché suisse.

Il semble qu'UBS ait abandonné l'exclusion de Credit Suisse First Boston.

Les actionnaires de Credit Suisse se sentiront lésés, mais sauver au moins quelque chose est le meilleur résultat dans les circonstances actuelles.

Selon le Financial Times, le Credit Suisse perdait des dépôts au rythme de 10 milliards de francs par jour.

Malgré le soutien en liquidités de la banque centrale suisse et la position de liquidité précédemment solide du Credit Suisse, sa viabilité en tant qu'entreprise en activité était clairement menacée.

La dépréciation du capital d'AT1 confirme que les actionnaires ont eu la chance de voir leurs actions ne pas être totalement réduites à néant.

En théorie, le capital AT1 devrait être supérieur aux actions ordinaires.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
UBS Group AG26,51 CHF-3,18Rating

A propos de l'auteur

Johann Scholtz, CFA  est analyste actions chez Morningstar.