Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Focus Fonds : BGF Global Corporate Bond

Ce fonds n'a pas encore établi un avantage solide sur la concurrence dans une catégorie où il est difficile d'ajouter constamment de la valeur sans prendre de risque excessif.

Elbie Louw 20.01.2023
Facebook Twitter LinkedIn

Le fonds BGF Global Corporate Bond dispose d'une équipe expérimentée et son processus d'investissement joue sur ces points forts.

Cependant, les coûts ont un impact significatif dans cet univers où l'indice de référence s'avère difficile à battre sur de longues périodes.

La part I4 GBP-Hedged à prix raisonnable du fonds obtient une note des analystes Morningstar « Bronze », tandis que la majorité des parts restantes, y compris la part propre D2 USD, sont notées « Neutral ».

En janvier 2020, Tom Mondelaers et Stephan Bassas ont repris la gestion de cette stratégie du gérant de portefeuille principal de l'époque, Andreas Doerrenhaus.

Michael Krautzberger, responsable de l'équipe obligataire fondamentale EMEA de BlackRock, est gérant du véhicule depuis 2018, mais la prise de décision d'investissement au jour le jour incombe à Bassas et Mondelaers et ce dernier conserve la responsabilité ultime.

Les principaux gérants de portefeuille sont en outre soutenus par le gérant de portefeuille de crédit mondial Max Huefner, qui aide à l'exécution de la stratégie mais n'est pas membre de l'équipe de prise de décision.

Mondelaers apporte une vaste expérience, notamment en tant que gérant principal de BGF Euro Corporate Bond , qui arbore depuis 2009 une note des analystes Morningstar « Gold » pour sa part la moins chère.

L’objectif de la stratégie est de battre son indice de référence, le Bloomberg Global Aggregate Corporate USD Hedged Index, d'au moins 100 points de base (brut de frais) sur un cycle de marché.

Depuis que Mondelaers a pris le relais, il a cherché à mettre davantage l'accent sur la rotation sectorielle et la sélection des titres comme principaux moteurs de surperformance que par le passé.

Pendant ce temps, la gestion de la duration, la sélection des pays et les positions en devises devraient être des moteurs secondaires.

Ce mix a plutôt bien fonctionné en 2020, tout en maîtrisant le risque.

En revanche, l'année 2021 s'est avérée décevante, en raison de l'exposition de l'équipe au secteur immobilier chinois en difficulté, alors que le fonds a fini en milieu de peloton en 2022.

Malgré ses qualités positives, ce fonds n'a pas encore établi un avantage solide sur la concurrence dans une catégorie où il est difficile d'ajouter constamment de la valeur sans prendre de risque excessif.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Elbie Louw  est analyste fonds chez Morningstar.