Richemont : la joaillerie moteur de croissance

Le groupe devrait également bénéficier de l’accord signé avec Farfetch.

Jelena Sokolova 18.10.2022
Facebook Twitter LinkedIn

richemont

Maison de luxe « hard »

Compagnie Financière Richemont est un conglomérat de produits de luxe avec 20 marques. Les marques de bijoux et de montres représentent plus de 70% des ventes, mais le groupe est également actif dans les accessoires, les instruments d'écriture, les vêtements et la vente au détail de luxe en ligne.

Les Maisons de Joaillerie de Richemont, dont Cartier et Van Cleef & Arpels, représentent 56 % du chiffre d'affaires et plus de 95 % des bénéfices.

Ses autres marques incluent Vacheron Constantin, Piaget, Jaeger-LeCoultre, IWC Schaffhausen, Lange & Soehne, Officine Panerai et Montblanc.

Troisième groupe de luxe au monde

Richemont est le troisième conglomérat mondial de produits de luxe en termes de chiffre d'affaires.

Au fil des ans, le groupe a amassé et développé un portefeuille de marques mondiales très performantes, principalement dans le segment du luxe.

Malgré une cyclicité plus prononcée, les produits de luxe durs bénéficient de cycles de produits beaucoup plus longs et d'un moindre risque lié à la mode.

La plupart des marques du groupe ont au moins un siècle, ont des collections emblématiques d'une durée de 40 à 80 ans et ont historiquement exercé un pouvoir de négociation des prix (« pricing power ») important.

Renommée des marques horlogères

Les prix de plus de 5 000 $ pour la plupart des marques horlogères de Richemont et la valeur de prestige qui leur est attachée protègent l'activité horlogère du groupe de la rupture technologique émergente.

De plus, le contrôle de la distribution et des barrières à l'entrée plus élevées dans le secteur de la joaillerie, ainsi que la diversification par marque, nous donnent confiance que l'entreprise sera en mesure de générer des bénéfices économiques à long terme, malgré le caractère cyclique.

Nous nous attendons à ce que l'activité principale de l'entreprise (hors YNAP) soit en mesure de croître d'environ 6 % au cours de la prochaine décennie, tirée par un nombre croissant de personnes fortunées dans le monde, une partie à la hausse de la demande existante des clients pour les bijoux et une croissance accrue pour les petites marques (notamment Van Cleef & Arpels qui compte 140 magasins contre 270 pour Cartier).

Cela se compare à notre prévision à long terme d'une croissance de 5,5 % pour l'industrie du luxe et intègre le pouvoir de fixation des prix plus élevé et plus durable des marques de Richemont.

Nous pensons que cette croissance plus modérée devrait nécessiter moins d'investissements que la décennie précédente, car la capacité de fabrication et les réseaux de vente au détail mondiaux ont été largement construits et l'inflation des loyers en période de boom ralentit.

En conséquence, nous nous attendons à ce que les flux de trésorerie disponibles soient stimulés par le levier d'exploitation et la baisse des dépenses en capital une fois que la demande reprendra.

YNAP/Farfetch

Nous maintenons notre estimation de juste valeur pour Richemont (« Wide Moat ») suite à l'annonce que la société vendra une participation de 47,5 % dans YNAP à Farfetch et de 3,2 % à Alabbar.

Pour Richemont, nous considérons l'accord de manière positive, car YNAP représentait un pourcentage à un chiffre bas de notre estimation de la juste valeur du groupe de luxe et était aux prises avec des coûts croissants et des pertes de parts de marché.

Bien que Richemont prévoit de déprécier la participation dans YNAP d'environ 2,7 milliards d'euros suite à cette transaction, nous notons que les actions Farfetch que Richemont obtient en conséquence sont nettement sous-évaluées, se négociant environ 50 % en dessous de notre estimation de la juste valeur.

La cession de YNAP entraînera une hausse de participation de Richemont dans Farfetch de 10 % à 11 % du capital entièrement dilué.

Titres sous-évalués

Nous considérons que les actions de Richemont et de Farfetch sont sous-évaluées.

Stratégiquement, nous pensons que cette dernière entreprise devrait tirer davantage profit de l'accord, ce qui pourrait ajouter un pourcentage à un chiffre moyen à élevé à notre estimation de la juste valeur de Farfetch.

Dans le cadre de cet accord, Farfetch fournira une plate-forme technologique pour YNAP et les marques de luxe de Richemont, tandis que Richemont rendra la plupart de ses marques de luxe (y compris les produits phares Cartier et Van Cleef & Arpels) disponibles sur la plate-forme de marché de Farfetch.

Nous considérons cela comme un avantage évident pour Farfetch, étant donné que la présence de marques aussi exclusives et estimées que Cartier rehausserait le profil de son marché, le rendant plus attrayant pour les partenaires dans le secteur du luxe.

Offre élargie

Les bijoux Cartier, actuellement non disponibles sur YNAP, seront présents sur le site de Farfetch dans le cadre de l'accord.

YNAP continuera de passer à un modèle de plate-forme de vente au détail hybride sous son nouveau propriétaire, ce qui pourrait en faire un partenaire plus attrayant pour les marques de luxe ; le modèle de distribution de plate-forme semble être un choix préféré dans le luxe récemment, étant donné le contrôle accru de la marque sur les prix, les stocks et l'image.

Farfetch conserve l'option d'acheter les actions restantes d'YNAP dans le cadre d'une transaction entièrement en actions (options de vente et d'achat du côté de Farfetch et de Richemont) au cours des cinq années suivant la transaction initiale.

Compte tenu des premiers stades de développement de l'industrie de la distribution en ligne de luxe, nous considérons la consolidation d'acteurs forts comme un élément positif, bien que l'intégration post-fusion reste un risque et que la fusion de Yoox et Net-a-Porter ait été difficile sur le plan culturel et technologique.

Richemont quitte YNAP bien capitalisé, avec au moins 290 millions d'euros au bilan et aucune dette. En outre, il fournit à Farfetch une réserve de facilité de crédit engagée de 450 millions de dollars sur les 10 prochaines années, ce qui devrait contribuer au financement dans les conditions de capital actuelles plus strictes.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Compagnie Financiere Richemont SA140,60 CHF-2,06Rating

A propos de l'auteur

Jelena Sokolova  est analyste actions chez Morningstar.