Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Focus Fonds : Franklin U.S. Low Duration

Ce fonds manque d'atouts pour nous convaincre.

Karin Anderson 06.10.2022
Facebook Twitter LinkedIn

À compter du 1er octobre 2022, David Yuen quittera ses fonctions de gérant de portefeuille du fonds Franklin U.S. Low Duration.

Cette retraite ne devrait pas perturber l'équipe ni l'approche dans la gestion de cette stratégie.

Alors que Yuen renoncera à ses responsabilités de gestion de portefeuille, il restera chez Franklin jusqu'au 7 décembre 2022, à titre de conseiller pour assurer une transition en douceur.

Yuen a rejoint Franklin Templeton en 2000, fait partie de cette stratégie depuis 2016 et possède plus de 30 ans d'expérience dans l'industrie.

Actuellement, Yuen et Patrick Klein co-dirigent les stratégies multisectorielles et quantitatives chez Franklin.

Klein, qui a été ajouté en tant que gérant de cette stratégie le 1er août 2022, a travaillé en étroite collaboration avec Yuen sur la mise en œuvre de leurs vues d'allocation d'actifs via des outils quantitatifs internes et possède une expérience dans les titres adossés à des prêts immobiliers (MBS).

Il possède 16 ans d'expérience en investissement et a rejoint Franklin en 2005. Les gérants expérimentés Sonal Desai, Kent Burns et Tina Chou restent dans le fonds.

Les gérants restants sont tous expérimentés, nous ne nous attendons donc pas à ce que ce changement perturbe considérablement l'équipe ou son processus.

De plus, le groupe important d'analystes crédit et quantitatifs qui soutiennent cette stratégie reste en place.

En tant que tel, le départ à la retraite imminent de Yuen ne modifie pas les notes « Moyenne » des personnes et « Inférieur à la moyenne » (pilier Processus) de la stratégie ni ses notes des analystes Morningstar « Neutral » et « Negative ».

Analyse du fonds

La prise de risque de Franklin U.S. Low Duration et le système de soutien qui la sous-tend restent une préoccupation, ce qui se traduit par une note d'analyste Morningstar « Neutral » pour ses parts les moins chères et « Negative » pour ses parts les plus chères.

L'approche de la stratégie reste en évolution depuis que Sonal Desai est devenu responsable de la gestion obligataire de l'entreprise.

Elle a pris des mesures pour réorganiser le processus de la plateforme des titres à revenu fixe, en apportant des modifications aux configurations de l'équipe de direction.

Desai a ajouté Tina Chou, qui possède une expertise quantitative, à l'équipe de direction qui comprend également le gérant de longue date Kent Burns et le directeur de la stratégie quantitative et de la gestion des risques David Yuen.

Ils sont soutenus par un groupe assez important d'analystes crédit et quantitatifs.

Malgré ces changements, l'appétit pour le risque et le positionnement agressif du portefeuille sont excessifs pour une stratégie obligataire à court terme.

Le processus de base reste intact avec quelques changements dans les aspects quantitatifs de la construction du portefeuille et de l'approche de gestion des risques.

L'équipe de recherche et de stratégie sur les obligations détermine le positionnement descendant du portefeuille, tandis que les équipes sectorielles supervisent la sélection et la négociation des titres dans leurs portefeuilles respectifs.

Un modèle d'optimisation de l'allocation d'actifs lance la discussion sur le positionnement du portefeuille, et l'allocation d'actifs qui en résulte est ajustée en fonction de l'analyse fondamentale.

L'approche de l'équipe a abouti à un portefeuille qui présente une exposition à une variété de secteurs à rendement il est plus sensible au crédit que ses homologues obligataires à court terme diversifiés en USD de la catégorie Morningstar.

Ce profil peut piquer pendant les marchés difficiles et même nuire lors de la vente généralisée du début de 2020, ses participations dans des obligations de prêt garanties (17 % des actifs) et des titres de transfert de risque de crédit (16 %) causant des difficultés considérables.

Après ces difficultés, l'équipe a réduit les allocations du portefeuille à ces secteurs.

Au 30 septembre 2021, les secteurs à haut rendement du portefeuille comprenaient les CLO (13 %) et les entreprises à haut rendement (5 %).

Bien que cette inclinaison ait aidé dans le contexte de la hausse des taux cette année, les résultats de la stratégie ont atterri dans le décile inférieur de son groupe de pairs au cours des trois et cinq dernières années.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Karin Anderson  est responsable de la recherche fonds sur les stratégies obligataires en Amérique du Nord chez Morningstar.