Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Acheter lorsque les marchés chutent – une autre leçon de Warren Buffett

C'est le mouvement le plus contre-intuitif et pourtant très logique.

Jocelyn Jovène 29.09.2022
Facebook Twitter LinkedIn

tradert

Pour de nombreux investisseurs, la chute des marchés financiers peut être très douloureuse. Non seulement ils voient la valeur des investissements chuter, mais ils ont tendance à craindre pour l'avenir et ne savent pas quoi faire.

Certains ont tendance à vendre lorsque les prix baissent, ce qui est clairement une erreur à moins que la valeur sous-jacente de l'actif ne soit durablement compromise ; d'autres envisagent d'acheter plus, mais ils craignent que le marché continue de baisser.

Ils hésitent, se rappelant l’adage « on n'attrape pas un couteau qui tombe ».

Pour ce groupe de personnes, je recommande de lire l'éditorial que Warren Buffett a écrit dans le New York Times un mois après la faillite de la banque d'investissement Lehman Brothers en octobre 2008.

La raison pour laquelle je recommanderais cette lecture est qu'elle aide vraiment à mettre en perspective ce qui se passe actuellement sur les marchés financiers et à se concentrer sur ce qui compte vraiment, c'est-à-dire la capacité sous-jacente des entreprises à faire croître leurs bénéfices sur le long terme.

Cet événement marqua le début de la « grande crise financière ». Dans les mois qui ont suivi la chute de la banque, le S&P 500 est passé de 1 193 points le 15 septembre à 677 points le 9 mars 2009, ce qui est considéré comme le creux du marché.

Lorsque le NYT a publié l'éditorial de Buffett, le marché avait déjà chuté de près de 21 % et aller rester volatil pendant plusieurs mois.

Mais qu'a dit le « sage d'Omaha » ? En résumé :

• La morosité et la peur ont déjà existé dans le passé (la Grande Dépression, la Seconde Guerre mondiale ou les épisodes d'inflation de la fin des années 70-début des années 80).

• Essayer de prédire quand le marché touchera le fond est une perte de temps et peut vous faire rater le rebond.

• Conserver des liquidités équivaut à perdre de l'argent (surtout lorsque l'inflation est élevée).

• La peur des autres investisseurs offre à ceux qui savent rester rationnels la possibilité d'investir dans de grandes entreprises dans des conditions de valorisation attrayantes.

• Si vous raisonnez long terme, vous savez que les grandes entreprises n'échapperont pas à une récession ou à un ralentissement, mais qu'elles retrouveront une meilleure fortune un jour plus tard.

Comme le dit Buffett : « Les craintes concernant la prospérité à long terme des nombreuses entreprises solides du pays n'ont aucun sens. Ces entreprises subiront en effet des baisses de bénéfices, comme elles l'ont toujours fait. Mais la plupart des grandes entreprises établiront de nouveaux records de bénéfices dans 5, 10 et 20 ans. »

Cette affirmation est si vraie que vous pouvez la réimprimer aujourd'hui et vous sentir aussi confortablement que Buffett lorsqu'il a commencé à acheter des actions de grandes entreprises, même si le marché boursier n'avait pas atteint un creux.

 

Nota : Depuis octobre 2008, le S&P 500 a atteint un record de 4 797 points le 3 janvier 2022 avant de retomber à 3 647 points actuellement (-24 %). Dans l'intervalle, les bénéfices des constituants de l'indice ont rebondi de 94 $ par action à 235 $ actuellement. Les prédictions de Buffett étaient, sans surprise, correctes.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.