Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Focus Fonds : Vontobel Emerging Markets Debt

Un gérant chevronné et un process très distinctif caractérisent ce fonds.

Evangelia Gkeka 16.12.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Le fonds Vontobel Emerging Markets Debt offre une exposition à une équipe de gestion expérimentée et une approche de valeur relative, à forte conviction et souvent à contre-courant.

Cette approche a donné lieu à de solides résultats par rapport à ses pairs, mais s'accompagne également d'une volatilité plus élevée et d'un profil moins liquide en raison de son exposition aux marchés frontières et aux émissions de petites sociétés.

La note des analystes Morningstar pour la part propre (N USD) de la stratégie reste inchangée à « Neutral », tandis que les parts moins chères sont notées « Bronze ».

Le gérant de portefeuille Luc D'hooge et son adjoint Wouter van Overfelt gèrent cette stratégie depuis sa création en mai 2013 et ont auparavant travaillé ensemble chez Candriam.

D'hooge a géré des fonds de dette en devises fortes des marchés émergents entre 2002 et 2013 au sein de la société, produisant des résultats supérieurs à la moyenne.

Son avantage réside dans ses solides compétences en sélection « bottom-up ».

Van Overfelt est à la tête des obligations d'entreprises des marchés émergents.

Le processus décisionnel est piloté par l'équipe, bien que D'hooge soit le décideur final en cas de désaccord.

Sergey Goncharov, membre de l'équipe depuis 2016, analyse les quasi-souverains et cogère la stratégie d'entreprise émergente.

Thierry Larose, qui a rejoint en 2018, pilote la partie monnaie locale. Carl Vermassen a rejoint l'équipe en janvier 2019 et apporte plus de 25 ans d'expérience dans le domaine de la monnaie locale.

Cécile Sati apporte son soutien sur le plan quantitatif et modélisation.

Les plus récents ajouts à l'équipe comprennent trois analystes en obligations d'entreprises des marchés émergents qui ont en moyenne 19 ans d'expérience et un analyste souverain avec 12 ans d'expérience.

L'ajout de ces analystes est précieux pour la stratégie car ils soutiennent la couverture des obligations quasi-souveraines qui représentent plus de 20 % de l'indice, tandis que la stratégie a également une marge de manœuvre pour investir jusqu'à 10 % dans des obligations d'entreprise.

L'équipe suit une approche distinctive ascendante de valeur relative, à forte conviction, axée sur la recherche d'opportunités de valeur parmi les titres mal appréciés à travers les devises, la courbe des taux et les émetteurs.

L'identification de la mauvaise évaluation des crédits est un domaine clé ici et est basée sur la richesse et la valorisation des obligations sur différentes échéances par rapport aux courbes de taux sans risque (USD ou EUR).

En raison de la recherche d’anomalies de valorisation par l'équipe, la stratégie est plus active sur les émetteurs des marchés frontières moins liquides que son indice. Cela conduit à une part active élevée.

Depuis le lancement de la stratégie en 2013, elle a largement surperformé ses pairs en termes absolus et ajustés du risque.

Elle a également réalisé des rendements supérieurs à ceux de sa catégorie de référence, mais a sous-performé en termes ajustés au risque.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Evangelia Gkeka  est analystez chez Morningstar.