Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Focus ETF : SPDR BloombergBarclays EM Local Currency Bond

Une stratégie supérieure à la moyenne.

Jose Garcia Zarate 02.12.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Les arguments en faveur d'une approche passive pour investir dans la dette publique des marchés émergents libellés en monnaie locale semblent convaincants, et l’ETF SPDR Bloomberg Barclays Emerging Market Local Currency Bond se distingue comme une stratégie supérieure à la moyenne.

Les avantages composés d'un faible coût et d'une large diversification du portefeuille devraient se manifester à long terme.

Le fonds conserve une note des analystes Morningstar « Bronze ».

Par rapport à leurs homologues développées, les obligations des marchés émergents sont plus risquées, sont généralement moins liquides et ont des coûts de transaction plus élevés.

En outre, il est conseillé aux investisseurs de ne pas considérer la dette émergente comme une classe d'actifs homogène et de faire des arbitrages entre pays.

En outre, un mandat de gestion dans l’univers de la dette émergente en devise locale comporte une couche de risque via l’exposition à de multiples devises.

Sur le papier, ces arguments plaident pour une approche active. Cependant, les paris actifs sur la dette émergente sont eux aussi risqués, alors qu'une approche passive, géographiquement large et à faible coût devrait équilibrer ces risques sur le long terme.

Cela devrait se traduire par un profil risque/rendement plus stable pour les fonds indiciels par rapport à la moyenne des pairs de la catégorie Morningstar obligataire des marchés émergents mondiaux en devise locale.

Cet ETF suit un indice de référence géographiquement diversifié.

Par rapport à d'autres indices, la différence la plus notable est que celui-ci inclut la Corée du Sud - en fait, il s'agit de l'un des principales expositions nationales avec une pondération de 10 %.

Cela signifie que l'indice a une qualité de crédit moyenne plus élevée, ce qui semble l'avoir aidé, notamment pour amortir les phases de baisse.

Investir dans des obligations des marchés émergents en monnaie locale comporte des risques supplémentaires par rapport aux obligations en devise forte.

Historiquement, en période de crise, les émetteurs ont eu tendance à privilégier le remboursement des obligations en devises fortes.

Dans ce contexte, avoir un biais de qualité n'est peut-être pas une mauvaise idée pour les investisseurs qui envisagent une position à long terme.

La réplication de la performance d'un indice obligataire des marchés émergents pose des défis en raison de la liquidité du sous-jacent.

À première vue, cet ETF affiche un historique de suivi plutôt inégal.

Mais c'est parce qu'il suit un indice qui ne prend pas en compte les paiements d'impôts, alors que le fonds doit les payer.

L'équipe de State Street qui gère les stratégies passives obligataires est très expérimentée.

Nous estimons que dans l’ensemble, il s'agit d'une stratégie supérieure à la moyenne pour les investisseurs qui envisagent d'ajouter une exposition au marché de la dette en monnaie locale émise par les marchés émergents et mérite de conserver sa notation Bronze.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jose Garcia Zarate  is an ETF analyst with Morningstar UK.