Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Inde : vers une croissance plus soutenue

Un niveau soutenu d’inflation devrait conduire les autorités à resserrer leur politique monétaire.

Jocelyn Jovène 01.12.2021
Facebook Twitter LinkedIn

india

Durement touchée par la récession mondiale et la crise de COVID-19, l’Inde devrait connaître un rebond tiré par la reprise de la demande intérieure, sur fond de réouverture progressive de l’économie.

Certains économistes envisagent une croissance légèrement supérieure à 9% en 2022.

Prévisions de croissance pour l'économie indienne (%)

india gdp forecast

Source: Goldman Sachs, 16 novembre 2021

La progression des vaccinations, un rebond des dépenses d’investissement et un marché immobilier porteur expliquent la solidité de la reprise dans le pays.

Pour rappel, ce dernier a connu une contraction de 7% en 2020, avant de rebondir de 8% en 2021.

L’inflation devrait également être élevée, autour de 5-6%, reflet de la reprise de la demande et de la hausse des prix des matières premières.

Cette situation devrait conduire à les autorités monétaires (Reserve Bank of India) à resserrer leur politique, ce qui pourrait conduire à une hausse des taux directeurs de 100 points de base à partir du mois de juin 2022 (estimations Bank of America).

La poursuite de la reprise économique devrait permettre au pays de réduire son déficit public autour de 6-7% du PIB, alors que certaines dépenses devraient augmenter.

La hausse des cours du pétrole coûte cher aux finances publiques du pays, qui est importateur net de matières premières (entre 1,3% et 2% du PIB si le prix du pétrole dépasse les 85 dollars le baril, selon Bank of America).

Au-delà du prix de l’énergie, l’Inde doit rassurer sur sa capacité à garder la pandémie de COVID sous contrôle, alors qu’émerge un nouveau variant.

Le taux de vaccination est encore faible, puisque seulement 28% de la population était totalement vaccinée vers la mi-novembre (56% a reçu une première dose).

Une inflation trop rapide, une nouvelle vague d’épidémie pourrait mettre à mal le scénario de reprise espéré en Inde.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.