Sanofi enrichit sa plate-forme

L’acquisition de Kadmon amène un nouveau moteur potentiel de croissance au laboratoire.

Damien Conover 14.09.2021
Facebook Twitter LinkedIn

sanofi kadmon

Aperçu rapide de la société

Sanofi (« Wide Moat ») développe et commercialise des médicaments axés sur l'oncologie, l'immunologie, les maladies cardiovasculaires, le diabète et les vaccins.

Cependant, la décision de la société fin 2019 de se retirer du domaine cardio-métabolique réduira probablement l'empreinte de la société dans ce vaste domaine thérapeutique.

La société propose une gamme diversifiée de médicaments avec son plus gros générateur de revenus, Lantus, qui représente un peu moins de 8 % des ventes totales.

Environ 30% du chiffre d'affaires total provient des États-Unis et 25% de l'Europe.

Les marchés émergents représentent la majorité du reste du chiffre d'affaires.

Thèse d'investissement

La large gamme de médicaments et de vaccins de Sanofi et son pipeline robuste créent de solides flux de trésorerie et un large rempart concurrentiel (« Wide Moat »).

La croissance des produits existants et les lancements de nouveaux produits devraient permettre de compenser la baisse des prix sur le marché de l'insuline.

La gamme de produits existante de Sanofi comprend plusieurs médicaments de premier plan, dont le médicament immunologique Dupixent. Dupixent semble bien positionné pour atteindre un pic de ventes de plus de 8 milliards d'euros, en se concentrant initialement sur le marché de la dermatite atopique modérée à sévère.

Nous prévoyons que des indications supplémentaires dans des domaines tels que l'indication d'asthme sévère récemment ajoutée aideront le médicament à servir d'autres patients.

Alors que Sanofi partage les bénéfices du médicament avec Regeneron, les ventes très élevées attendues pour le médicament devraient fournir un soutien à la croissance globale de l'entreprise.

De plus, Sanofi détient une position de force avec plusieurs vaccins et médicaments contre les maladies rares qui devraient bien résister, car les pressions sur les prix et la concurrence ont tendance à être moins sévères dans ces domaines.

La société exploite également son groupe de recherche et développement pour apporter de nouveaux médicaments sur les marchés émergents.

Bien que les prix sur les marchés émergents ne soient généralement pas aussi élevés que sur les marchés développés, la société peut toujours tirer parti de son investissement dans le développement de nouveaux médicaments pour les marchés développés en amenant les médicaments sur les marchés émergents.

La croissance économique rapide des marchés émergents a créé de nouveaux marchés géographiques pour les médicaments de Sanofi.

Enfin, un historique d'acquisitions et de solides flux de trésorerie liés à l'exploitation signifient que Sanofi pourrait tirer parti de nouvelles opportunités de croissance grâce à des collaborations externes.

Nous nous attendons à ce que la croissance externe du laboratoire pharmaceutique se concentre sur les médicaments contre les maladies rares après plusieurs transactions dans ce domaine, notamment les rachats de Genzyme (2011) et plus récemment de Bioverativ (2018).

Nouvelle récente

L'annonce de l'acquisition de la société de biotechnologie Kadmon n'affecte pas notre estimation de juste valeur mais ajoute un nouveau médicament de transplantation, Rezurock, pour un prix raisonnable.

Sanofi débourse 1,9 milliard de dollars pour augmenter son portefeuille de greffes à profil bas et de renforcer le portefeuille global de médicaments de la société qui se combinent pour soutenir son rempart concurrentiel.

Alors que le marché de la greffe est de plus en plus concurrentiel (y compris les récentes approbations pour Imbruvica de Johnson & Johnson/AbbVie et Jakafi d'Incyte), nous pensons que l'ancrage solide de Sanofi dans le vaste domaine thérapeutique sera de bon augure pour le médicament.

De plus, nous pensons que Kadmon était probablement un vendeur motivé, car la société manque d'un portefeuille de médicaments et d'une expérience dans la commercialisation de médicaments de transplantation à l'échelle mondiale.

Nous considérons cette acquisition comme la poursuite de la stratégie de Sanofi visant à acquérir de nouveaux médicaments innovants pour compléter ses efforts internes de recherche et développement.

La récente vente de la participation de Sanofi dans Regeneron (plus de 10 milliards de dollars) a permis à la société de redéployer davantage de capital vers ces acquisitions intermédiaires plus modestes.

L'acquisition de Kadmon s'appuie sur la plate-forme bien établie de Sanofi, tout comme l'acquisition récemment annoncée pour 3 milliards de dollars de Translate Bio (en s'appuyant sur l'ancrage vaccinal de la société avec une nouvelle technologie) ainsi que l'acquisition pour 1 milliard de dollars de Kymab (en mettant l'accent sur l'immunologie et l'immuno-oncologie).

Nous prévoyons que la poursuite des acquisitions synergiques à petite échelle au cours des prochaines années devrait augmenter le potentiel de croissance à long terme de Sanofi.

Juste valeur

Nous maintenons notre estimation de la juste valeur de 100 euros par action.

Nous prévoyons un taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires de 3 % sur cinq ans, en grande partie grâce à des gains constants avec les produits de consommation et les vaccins ainsi que les lancements de nouveaux produits compensant la détérioration des prix pour les principaux produits de la société, dont Lantus.

Après une chute brutale des brevets en 2013, Sanofi fait face à des pertes de brevets relativement modérées, et diverses opérations dans les vaccins, les produits de consommation et les marchés émergents devraient conduire à une croissance régulière sur le long terme.

En outre, nous prévoyons que la rationalisation des opérations, la réduction des coûts et les gains dans les médicaments de spécialité à marge élevée compenseront la baisse des prix de Lantus aux États-Unis, entraînant une augmentation de la marge d'exploitation au cours des trois prochaines années.

De plus, nous estimons le coût moyen pondéré du capital de la société à 7 %, ce qui est en ligne avec le groupe de pairs de la société.

Risques

Sanofi est confronté à plusieurs risques dans l'industrie pharmaceutique, notamment des approbations retardées ou des refus d’approbation par les organismes de réglementation, un environnement de soins gérés de plus en plus difficile et des pertes de brevets.

En outre, étant donné qu'un pourcentage important des ventes provient de Lantus, la société est confrontée à des risques supplémentaires spécifiques au produit liés aux lancements de médicaments concurrents d'Eli Lilly, de Novo Nordisk et potentiellement de plusieurs autres fabricants de médicaments génériques.

De plus, à mesure que le médicament immunologique Dupixent augmente en taille, l'émergence d'une nouvelle concurrence pour le médicament constitue un risque pour l'avenir.

Notre note d'incertitude pour l'entreprise n'est pas matériellement affectée par les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance, ou ESG, bien que nous considérions l'accès aux services de base (lié à une éventuelle réforme de la politique américaine sur le prix des médicaments) comme le plus grand risque ESG potentiel que l'entreprise doit gérer.

Sanofi génère près d'un tiers des ventes totales des ventes de médicaments sur ordonnance aux États-Unis (légèrement en baisse par rapport à ses concurrents), de sorte que des réformes majeures des prix pourraient peser sur les ventes et les marges.

Nous modélisons les changements de politique autour des réformes de Medicare dans notre scénario de base, car nous nous attendons à une probabilité d'adoption de 50 % et nous incluons d'autres réformes à plus faible probabilité (telles que les plafonds d'inflation des prix des médicaments et les prix de référence internationaux) dans notre scénario pessimiste ou notre système de points ESG.

De plus, nous supposons une probabilité de plus de 50 % que Sanofi voit des coûts futurs liés aux risques ESG liés à la gouvernance des produits (tels que la commercialisation hors AMM ou les litiges liés aux effets secondaires et les frais juridiques annuels du cas de référence modèle à 1 % des coûts nets non conformes aux normes comptables), dans le bas de fourchette par rapport à ses pairs sur la base du portefeuille de produits de Sanofi ayant moins d'exposition à de futurs litiges potentiels.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
AbbVie Inc107,73 USD-0,32Rating
Eli Lilly and Co230,10 USD-0,41Rating
Incyte Corp75,99 USD1,27Rating
Johnson & Johnson164,75 USD-0,28Rating
Kadmon Holdings Inc8,73 USD-1,02
Novo Nordisk A/S Class B633,70 DKK-1,51Rating
Regeneron Pharmaceuticals Inc651,88 USD-0,20Rating
Sanofi SA81,56 EUR0,01Rating

A propos de l'auteur

Damien Conover  is a guest author