EasyJet convoité

La compagnie aérienne à bas coût lance une augmentation de capital de 1,2 milliard de livres, une annonce surprenante.  

Joachim Kotze 09.09.2021
Facebook Twitter LinkedIn

airplane

EasyJet (« No Moat ») a rejeté une offre publique d'achat et a annoncé une augmentation de capital de 1,2 milliard de livres sterling.

L’agence Bloomberg a suggéré que l’acquéreur "sans nom" est son rival à bas prix Wizz Air, qui n'a pas caché ses ambitions de gagner des parts dans le hub d'EasyJet à Gatwick.

Wizz Air, qui aurait renoncé à toute offre, partage également une flotte commune d'Airbus A320 avec EasyJet.

L’augmentation de capital se fait par l’émission de 31 nouvelles actions pour 47 détenues, dont le prix est de 410 pence, sera utilisé pour renforcer le bilan du groupe et offrir une flexibilité pour agir sur les opportunités de croissance qui se présenteront pendant la reprise.

Cette opération financière nous surprend quelque peu étant donné que le groupe disposait de 2,9 milliards de livres sterling de liquidités à fin juin 2021, ce qui suggère que la génération de trésorerie a été plus faible que prévu au cours de l'été.

Les actionnaires existants devront débourser environ 35 % supplémentaires de leur position existante au cours en vigueur pour éviter une dilution de leur participation.

Les actions reculaient de 10 % par rapport à avant l'annonce et le prix théorique hors droits de 625 pence se compare à notre estimation théorique de la juste valeur hors droits de 765 pence (basée sur notre estimation de la juste valeur de 1.070 pence) par action, ce qui suggère que l'action a encore un potentiel de hausse.

Nous continuons de préférer Wizz Air, qui a des perspectives de croissance supérieures à une décote plus élevée par rapport à la juste valeur.

EasyJet, qui a levé 5,5 milliards de livres sterling de liquidités depuis le début de la crise, est à la traîne par rapport à ses pairs européens à bas coûts dans la reprise.

La capacité au premier trimestre 2022 ne devrait atteindre que 60 % des niveaux d'avant le coronavirus, tandis que les pairs à bas prix Ryanair et Wizz Air devraient atteindre les niveaux de capacité d'avant la pandémie au cours de l'hiver.

Le groupe vise les gains de parts de marché dans ses hubs clés et profite davantage de son programme de réduction des coûts, qui a permis de réaliser 500 millions de livres d'économies à ce jour.

Le dernier jour pour participer à l’opération est le 27 septembre. Les nouvelles actions seront négociées à partir du 28 septembre.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
easyJet PLC411,70 GBX2,01Rating
Ryanair Holdings PLC  
Wizz Air Holdings PLC1 988,00 GBX-0,90Rating

A propos de l'auteur

Joachim Kotze  est analyste actions chez Morningstar.