Alphabet et Facebook restent attractifs

Nous réitérons nos estimations de juste valeur de respectivement 2925 et 390 dollars par action.    

Ali Mogharabi 11.05.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Google Facebook Apple Amazon article

Alphabet et Facebook sont devenus plus attractifs après avoir baissé de 2% et 4%, respectivement, en raison des craintes d'une hausse des taux, d'une décélération de la croissance des dépenses publicitaires numériques au second semestre de cette année, et peut-être d’un mouvement de rotation vers les titres cycliques.

Nos estimations de juste valeur pour Alphabet et Facebook restent inchangées à 2925 et 390 dollars par action, respectivement, soit une hausse de 27% pour les deux à partir des cours de clôture du 10 mai.

À notre avis, les craintes évoquées ci-dessus sont discutables.

Alors que la hausse des taux devrait faire pression sur les multiples de valorisation, Alphabet et Facebook se traitent déjà à des niveaux que nous considérons comme injustifiés par rapport à leurs pairs cotés.

En termes de ralentissement de la croissance des revenus publicitaires au cours du second semestre 2021, ce serait un effet de court terme lié à une base de comparaison plus difficile en lien avec la pandémie de COVID-19, et nous en avons déjà tenu compte dans notre modèle d'évaluation.

Nous prévoyons que la croissance des revenus publicitaires numériques se maintiendra à un taux à deux chiffres pour les deux entreprises pendant plusieurs années.

Bien que les deux entreprises soient également confrontées à une pression féroce de tous les côtés du spectre politique pour limiter l'utilisation et donner la priorité à la confidentialité des données, nous pensons que les annonceurs continueront d'allouer un pourcentage plus élevé de leurs budgets publicitaires à Google et Facebook en raison de la très grande taille des deux plates-formes et de leur base d'utilisateurs.

Nous restons convaincus que les deux entreprises bénéficieront considérablement de la reprise économique à mesure que les dépenses publicitaires augmenteront.

Les deux sociétés font face à des risques supplémentaires tels que l'impact d'une éventuelle augmentation de la fiscalité des entreprises.

Nous pensons que ces éléments pourraient peser sur nos estimations de juste valeur pour Alphabet et Facebook de 8% -11% et 6% -10%, respectivement.

En supposant de tels impacts, le potentiel de hausse reste toujours d’au moins 15% selon nos estimations.

Alphabet se négocie désormais à 5 et 14 fois le chiffre d'affaires et l'EBITDA ajusté de 2022, respectivement. Facebook est à 6 et 12 fois.

La médiane des multiples de comparables comme Pinterest (« Narrowl Moat », 3 étoiles), Snap (« No Moat », 3 étoiles) et Twitter (« No Moat », 3 étoiles) est de 10 et 37 fois.

Notre valeur intrinsèque actualisée basée sur les flux de trésorerie pour Alphabet représente respectivement 7 et 17 fois les multiples de ventes et d'EBITDA de 2022, avec l'hypothèse d'un taux de croissance annuel moyen des ventes de 19% sur cinq ans et d'une marge d'EBITDA ajusté moyenne de 39% jusqu'en 2025.

La valeur intrinsèque de Facebook représente près de 8 à 14 fois le chiffre d'affaires et les multiples d'EBITDA. Nous avons modélisé près de 23% et 57% pour la croissance moyenne des revenus et la marge d'EBITDA ajusté pour Facebook jusqu'en 2025.

En ce qui concerne le secteur, nous tablons sur une augmentation des dépenses publicitaires globales à mesure que l'économie se rétablira.

La croissance devrait s'accélérer à mesure que la transition vers la publicité numérique se poursuivra en particulier du côté des petites et moyennes entreprises.

Nous estimons que les dépenses publicitaires numériques aux États-Unis augmenteront de 20% cette année, 15% en 2022 et en moyenne près de 15% par an jusqu'en 2025.

D'ici 2025, la publicité numérique représentera 72% des dépenses publicitaires totales, contre 49% avant la pandémie en 2019 selon nos estimations.

Nous prévoyons une croissance totale de la publicité de 10,5% et 9,5% en 2021 et 2022, respectivement, et de 8,8% par an au cours des cinq prochaines années, les revenus publicitaires traditionnels diminuant d'environ 1% par an.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alphabet Inc A2 178,16 USD-1,34Rating
Facebook Inc A193,54 USD1,18Rating
Pinterest Inc22,91 USD-0,99Rating
Twitter Inc38,29 USD2,68Rating

A propos de l'auteur

Ali Mogharabi

Ali Mogharabi  est analyste actions chez Morningstar.