TSMC : un plan de développement très ambitieux

Le groupe fait preuve d’une forte conviction dans le calcul haute performance.

Phelix Lee 16.04.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Fab 14 inr 016 904 0 520x

Nous maintenons notre estimation de juste valeur de TSMC à 760 dollars taiwanas (TWD) par action.

Le relèvement de notre prévision de croissance des ventes de 13,7% à 14% est compensé par des dépenses d’investissement plus élevées de 2021 à 2023 avec un budget annoncé de 100 milliards de dollars, par rapport à notre précédente prévision de 80 milliards.

En ce qui concerne la pénurie de puces, TSMC s'attend à ce qu'elle persiste pendant la majeure partie de 2022, mais la situation propre à l'automobile devrait s'atténuer au troisième trimestre 2021.

Nous pensons que TSMC est bien positionné pour bénéficier de prix favorables car les approvisionnements en puces ne satisferont pas la demande avant la deuxième moitié de 2022 au moment où TSMC et les nouvelles installations de ses concurrents montent en puissance.

Dans l'ensemble, nous pensons que TSMC reste un achat intéressant car il est le principal bénéficiaire des appareils et des systèmes informatiques adoptant des technologies de semi-conducteurs de plus en plus complexes à long terme.

Les rumeurs selon lesquelles Samsung Electronics aurait rencontré des problèmes de production renforcent notre vision que TSMC continuera d'élargir son avance par rapport aux autres fonderies, soutenant ainsi notre évaluation d’un rempart concurrentiel étendu (« Wide Moat »).

TSMC a révisé son budget d'investissement pour 2021 à 30 milliards USD, contre 25 à 28 milliards il y a trois mois, et quelques jours après avoir annoncé que les dépenses d'investissement totales de 2021 à 2023 de 100 milliards.

L'augmentation est justifiée par deux facteurs. Le premier est que l'entreprise prend des engagements à plus long terme avec ses clients, en particulier dans les technologies 3 nm et 5 nm.

Nous nous attendons à ce que cela reflète: 1) la décision de Qualcomm de revenir à TSMC pour les puces Snapdragon haut de gamme de 2022, après avoir rencontré des problèmes d'approvisionnement, et 2) des clients comme NVIDIA, AMD tirant parti de nouvelles architectures.

Le second est un investissement plus élevé dans des technologies 12 nm ou 16 nm utilisées dans les communications et l’Internet des objets. Environ 3 milliards de dollars y sont alloués, ce qui est comparable aux dépenses d'investissement totales engagées par les petites fonderies comme UMC et SMIC.

TSMC a également révisé ses prévisions de croissance du chiffre d'affaires pour l'année complète à 20%, soit 1,61 billion de TWD en 2021 par rapport aux prévisions en janvier.

Bien que TSMC ne fasse généralement pas de commentaires sur les prix, nous avons supposé une croissance supplémentaire du prix de vente moyen de 3% pour 2021 afin de compenser la hausse des dépenses en capital et des coûts des matériaux dans un contexte de resserrement de l'offre, compensée par une baisse similaire des prix de vente en 2023 une fois la pénurie atténuée.

Par ailleurs, nous réduisons légèrement notre hypothèse de marge brute 2021 à 51,5% pour tenir compte d'une optimisation plus lente de la production utilisant la technologie 5 nm, au regard d’une utilisation complète des capacités disponibles.

Pour le deuxième trimestre, TSMC prévoit un chiffre d'affaires compris entre 12,9 milliards et 13,2 milliards de dollars, soit une croissance séquentielle de 0% et 2%. Les taux de marge brute et opérationnelle se situent respectivement entre 49,5% et 51,5% et 38,5% et 40,5%. La dynamique est comme celle du premier trimestre, avec une forte demande pour le calcul haute performance compensée par une saison typique des smartphones (plus faible), avec une technologie de processus 5 nm qui n'a pas encore atteint une marge brute de 50%.

Les résultats du premier trimestre de TSMC étaient conformes à nos attentes et à nos conseils de gestion. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 362 milliards TWD, en hausse de 1% par rapport au trimestre précédent. Le changement est dû à une forte demande pour le calcul haute performance, compensée par une saison des smartphones plus douce. Les taux de marge brute et opérationnelle ont reculé respectivement de 1,6 et 1,7 point de pourcentage à 52,4% et 41,6%.

La direction a attribué cette baisse à moins de travail effectué au cours du trimestre pour améliorer l'efficacité, mais nous sommes toujours à l'aise avec le niveau de marge brute actuelle, car elle se situe en haut de l'objectif à long terme de 50% malgré des taux de change défavorables.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

A propos de l'auteur

Phelix Lee  est analyste actions chez Morningstar.