Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

SFDR : 21% des fonds européens répondent aux critères

Ces fonds représentent environ un quart des actifs sous gestion en Europe.      

Sara Silano 06.04.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Le 10 mars, le règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (SFDR) est entré en vigueur, obligeant les sociétés de gestion à classer chaque fonds dans l'une des trois catégories, articles 6, 8 ou 9, en fonction de l'objectif du produit.

La nomenclature dérive du texte réglementaire et tous les fonds sont tenus de fournir des informations ESG, conformément à l'article 6, tandis que les fonds Article 8 (ou vert clair) et Article 9 (vert foncé) seront tenus de fournir des informations ESG plus détaillées aux investisseurs.

SFDR Articles 6 8 9

Le marché européen pourrait atteindre 2.500 milliards d’euros

Bien que l'industrie s'adapte toujours aux mesures et bien que des incertitudes subsistent quant à la classification des articles 8 et 9, Morningstar a commencé à collecter ces données à partir des prospectus de fonds.

Sur la base de données préliminaires (11.500 fonds ouverts et ETF domiciliés au Luxembourg), nous estimons que les fonds classés aux articles 8 et 9 représentent actuellement environ 21% du total des fonds européens et environ 25% du total des actifs sous gestion.

Dix-huit pourcents ont été classés dans l'article 8 et 3,6% l’ont été dans l'article 9.

Le marché européen des fonds environnementaux, sociaux, de gouvernance et durables, sur la base des définitions du SFDR, pourrait représenterait environ 2.500 milliards d'euros.

Un aperçu de la gamme de produits des gestionnaires de fonds

Morningstar Research a également interrogé un échantillon de 30 gestionnaires d'actifs de différentes nationalités et tailles, allant de grandes entreprises européennes et américaines telles qu'Amundi, UBS, BlackRock et JPMorgan à des entreprises spécialisées et axées sur le développement durable telles que Candriam et Mirova.

Nous avons constaté que les gérants français Amundi et BNP Paribas proposent certaines des plus larges gammes de produits d'investissement classés en article 8 ou 9, avec respectivement 529 et 310 fonds.

D'autres gestionnaires ont choisi de classer beaucoup moins de fonds sous l'article 8 ou 9. C'est le cas de sociétés de gestion comme BlackRock, qui compte 103 produits classés. UBS et JP Morgan ont classé 54 et 10 de leurs fonds comme produits répondant aux articles 8 ou 9.

SFDR Europe

 

Sur la base des actifs sous gestion, les gestionnaires d'actifs nordiques et néerlandais sont ceux dont la proportion d'actifs du fonds répondant aux articles 8 et 9 est la plus élevée. Robeco a classé 96% de ses actifs en articles 8 ou 9, tandis que KLP et SEB détiennent respectivement 95% et 82% de leurs actifs dans les deux catégories. La boutique axée sur le développement durable Mirova a positionné sa gamme complète de fonds (25) dans la catégorie Article 9.

« Pour de nombreux gestionnaires d'actifs avec lesquels nous nous sommes entretenus, il est essentiel de classer autant de fonds que possible sous les articles 8 et 9. Ils voient dans la SFDR une opportunité de démontrer leur engagement en faveur de l'investissement durable », note Hortense Bioy, de l’équipe de recherche ESG de Morningstar.

« Ils ressentent également la pression de certains distributeurs et acheteurs de fonds qui ont déclaré qu'ils ne considéreraient que les fonds des catégories Article 8 et 9 à l'avenir. En regardant comment les fonds ont été classés jusqu'à présent, nous pouvons voir une variété d'approches, certains gestionnaires d'actifs affirmant qu'ils préféraient adopter une approche conservatrice de peur de devoir rétrograder les fonds plus tard. Les gestionnaires d'actifs ont catégorisé leurs produits en fonction de leur compréhension des définitions du régulateur, ce qui a jusqu'à présent abouti à une large gamme de produits d'investissement classés dans les articles 8 et 9 ».

Au régulateur désormais de contribuer à apporter une image plus homogène de l’industrie à l'avenir.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Sara Silano

Sara Silano  est rédactrice en chef de Morningstar Italie.