Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Les gérants actifs toujours à la peine

Selon le baromètre Actif/Passif de Morningstar, moins du quart des gérants actifs font mieux que leur indice sur 10 ans.  

Dimitar Boyadzhiev 31.03.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Active Passive

 

Morningstar a publié la dernière édition de son baromètre Actif/Passif, laquelle mesure la performance relative des fonds domiciliés en Europe gérés de manière active dans leur catégorie respective, sur une période de 10 ans à fin décembre 2020.

• Les taux de réussite à long terme des fonds actifs européens sont faibles: sur 10 ans jusqu'en décembre 2020, le taux de réussite des gérants actifs - surperformant leur indice comparable - était inférieur à 25% dans près des deux tiers des catégories étudiées.

• Notre étude a montré que dans les plus grandes catégories multi-pays, le taux de réussite à 10 ans des fonds actifs restait faible à modéré pour toutes les expositions de base.

• Les fonds actifs se sont mieux comportés dans certaines catégories que dans d'autres: les gérants actifs des catégories Morningstar du Royaume-Uni et du Danemark ont toujours dépassé leur moyenne passive. Plus de la moitié des fonds actifs disponibles pour les investisseurs dans ces deux catégories il y a 10 ans ont survécu et surperformé leur homologue passif moyen au cours de la décennie suivante.

• Les taux de survie sont positivement corrélés aux chances de succès: le principal facteur de l'échec des fonds actifs est leur incapacité à survivre, qui est souvent le résultat de performances médiocres.

• Les fonds passifs ont un taux de survie à plus long terme: la comparaison des taux de mortalité entre les fonds actifs et passifs montre que ces derniers ont de meilleures chances de survivre sur le long terme. Le contraste est plus marqué sur des périodes plus longues.

• Les taux de réussite des gérants actifs de fonds obligataires ont également été faibles: au cours de la dernière décennie, moins d'un cinquième ont réussi à vivre et à battre leur pair passif moyen dans 10 des 14 catégories que nous avons étudiées.

Dimitar Boyadzhiev, analyste principal, Recherche sur les stratégies passives, Morningstar Europe déclare : « La chute des marchés due au coronavirus et le rebond qui a suivi a testé le discours traditionnel selon lequel les fonds actifs sont généralement mieux à même de gérer la volatilité du marché que leurs pairs de l'indice. Comme nous l’avons documenté dans notre rapport, les performances des fonds actifs au cours du premier semestre ont montré que cette idée n’avait guère de mérite. Dans les 20 catégories que nous avons examinées, un peu plus de la moitié des fonds actifs mesurés ont survécu et surperformé leur indice moyen au cours du premier semestre. Le résultat annuel des fonds actifs raconte la même histoire, 50,2% des près de 19 000 fonds actifs ayant survécu et surperformé leur contrepartie passive moyenne. »

Pour en savoir plus sur notre étude, vous pouvez cliquer sur le lien suivant.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Dimitar Boyadzhiev  est analyste fonds, gestion passive chez Morningstar.