Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Nouveaux records pour la gestion d’actifs en Europe

Le net rebond des marchés actions a aidé l’industrie à mieux finir l’année qu’elle ne l’avait commencée.

Ali Masarwah 27.01.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Wall Street Trading Floor NYSE Trader

En 2020, l’industrie européenne de la gestion d’actifs a enregistré près de 653 milliards d’euros de collecte, dont 250 milliards pour les fonds monétaires, 212 milliards pour les fonds actions et 174 milliards pour les fonds obligataires.

Seules les gestions alternatives et convertibles affichent une décollecte de respectivement 43,2 et 1,7 milliards au cours de l’année écoulée.

Europe 2020 Flows

Au niveau des catégories Morningstar, les stratégies d’actions internationales mixtes ont enregistré une collecte record de 12,5 milliards d’euros sur le seul mois de décembre. Sur l’ensemble de l’année, les stratégies internationales et les fonds de technologie font partie des catégories les plus en vogue auprès des investisseurs.

JPMorgan ressort comme la société de gestion ayant collecté le plus sur l’ensemble de l’année. Invesco, Franklin Templeton et M&G font en revanche partie des perdants de 2020.

Dans la gestion passive, iShares maintient sa domination du marché, au détriment de State Street ou de Pictet, en perte de vitesse. A noter toutefois que les fonds gérés activement ont attiré plus d’intérêt que les fonds passifs (238 milliards d’euros de collecte contre 165 milliards en 2020).

Ces derniers affichent toutefois une croissance organique plus rapide (+8,7% contre +3% selon les estimations de Morningstar).

Leur part de marché atteint ainsi 20,3% fin 2020 contre 19,2% un an plus tôt.

L’année 2020 a été inégale, reflet de la volatilité des marchés provoquée par la pandémie de coronavirus. Cette dernière s’est traduite par une récession mondiale, un krach boursier au cours du premier trimestre, puis par un rebond des marchés financiers qui s’est amplifié en fin d’année, alimenté à la fois par l’intervention massive des banques centrales et des gouvernements, au travers de différents plans de relance pour pallier les mesures de confinement ou de restriction sanitaire prises tout au long de l’année.

L’espoir d’une reprise rapide de l’activité, confirmée au troisième trimestre, a permis au marché de conforter leur avance et de porter les marchés actions, en particulier le marché américain, vers de nouveaux records.

Cette optimisme s’est même transformé en début d’exubérance pour certains secteurs d’activité, voire pour certaines valeurs, considérées comme les bénéficiaires de mutation qui se sont accélérées avec la pandémie.

Les conditions de financement toujours très attrayantes ont par ailleurs alimenté une frénésie d’introduction en Bourse, de levées de fonds à travers des véhicules destinés à réaliser des opérations de croissance externe, ainsi que par un retour massif des investisseurs particuliers, attirés tardivement par des années de hausse des Bourses.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Ali Masarwah

Ali Masarwah  était le rédacteur en chef de Morningstar Allemagne.