Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Cybersécurité : l’affaire SolarWinds est une aubaine

Nous relevons les estimations de juste valeur des principaux éditeurs de logiciels de cybersécurité d'entreprise.            

Mark Cash 21.12.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Coding Software Cybersecurity

Un grand nombre d’entreprises et d'agences fédérales américaines ont été les victimes récemment d’une cyberattaque sans doute la plus sophistiquée jamais détectée.

Parmi les administrations touchées, on compte le département de la Défense, le département d'État, de la Sécurité intérieure et du Trésor, ainsi que des entreprises privées comme Microsoft.

Les pirates ont pu injecter du code malveillant et compromettre le logiciel de gestion informatique fourni par SolarWinds entre mars et juin 2020, en créant une porte dérobée leur permettant d'espionner les réseaux et de voler des données.

Bien qu'il faille du temps pour découvrir les dommages causés par la brèche « Sunburst » récemment découverte, nous pensons que cela offrira une opportunité pour les fournisseurs de solution de cybersécurité.

Nous nous attendons à ce que les services de réponse aux incidents et de remédiation soient très demandés alors que les organisations victimes doivent faire face aux conséquences immédiates de l’intrusion.

Ensuite, nous pensons qu'il y aura un taux d'attachement élevé de produits de cybersécurité avec ces services.

Enfin, nous pensons que les gouvernements et les entreprises accéléreront leur adoption de modèles de sécurité « Zero Trust » pour fournir une protection renforcée. En conséquence, nous nous attendons à ce que ces tendances accélèrent la croissance des entreprises dotées d'équipes de réponse aux incidents de premier plan capables de proposer des offres « Zero Trust » à mesure que les clients deviennent plus conscients de leur exposition aux menaces.

Nos prévisions de croissance à court terme devraient rester élevées sur notre horizon de prévision. En conséquence, nous relevons nos estimations de juste valeur pour Check Point Software (« Narrow Moat ») de 127 à 132 dollars par action, pour CrowdStrike (« Narrow Moat ») de 140 à 162 dollars, pour Fortinet (« Narrow Moat ») de 117 à 127 dollars par action, pour Okta (« Narrow Moat ») de 210 à 232 dollars par action, pour Palo Alto Networks (« Narrow Moat ») de 305 à 345 dollars par action, pour Zscaler (« Narrow Moat ») de 127 à 140 dollars par action et pour FireEye (« No Moat ») de 14 à 16 dollars  par action.

Les sociétés disposant d’un rempart concurrentiel devraient bénéficier d’un coût de substitution élevé, et nous pensons que FireEye devrait bénéficier d’une demande accrue pour ses capacités en matière de réponse rapide aux incidents de cybersécurité.

Nous ne constatons pas de ralentissement dans l’adoption de solutions basées sur le Cloud. La protection des actifs dans le Cloud pourrait même augmenter à la suite de cet incident.

Son impact devrait donc être favorable à l’ensemble des sociétés offrant des solutions de cybersécurité. Cela dit, nous pensons que certaines entreprises, en particulier CrowdStrike, Okta, Palo Alto Networks et Zscaler devraient en être les principaux bénéficiaires.

 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Mark Cash  est analyste actions chez Morningstar.