Tiffany/LVMH : le prix d’un scénario inattendu

Tiffany vaudrait 90 dollars sur une base indépendante. La probabilité d’un échec définitif est de 25% pour Jelena Sokolova de Morningstar.

Jelena Sokolova 11.09.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Tiffany wide article

Nous réduisons notre estimation de la juste valeur de Tiffany à 112 dollars par action contre 135 dollars suite à une annonce surprise de LVMH selon laquelle ce dernier ne pourra pas finaliser l'acquisition du joaillier.

Malgré les récentes rumeurs selon lesquelles LVMH chercherait à renégocier l'accord, nous avons maintenu notre opinion selon laquelle l'accord sera conclu, compte tenu de sa solide justification stratégique et de la probabilité que LVMH adopte une vision à long terme.

Nous avions considéré que la transaction se faisait sur des multiples de valorisation élevés, impliquant une performance ambitieuse de Tiffany : une accélération du chiffre d'affaires vers une croissance élevée à un chiffre (la moyenne sur trois ans est de 3,4%) et une amélioration de la marge à plus de 25% (contre environ 18% en moyenne sur les trois dernières années).

Cependant, étant donné la nature passagère de la crise du coronavirus et des manifestations aux États-Unis, nous ne pensons pas que la valeur intrinsèque de Tiffany ait diminué de manière significative. 

Notre estimation de la juste valeur pour Tiffany sur une base indépendante est de 90 dollars contre 93 dollars au moment de l'annonce de la fusion.

De plus, un fort rebond des cours des actions des sociétés de luxe (le cours de l’action LVMH n’a baissé que de 4% depuis le début de l’année) rendrait la renégociation du prix difficile.

Ainsi, nous avons été surpris par la décision de LVMH de se retirer de l'accord (expliqué par le conseil du ministre français des Affaires étrangères de reporter l'acquisition au 6 janvier 2021, et la demande de Tiffany de prolonger une « date extérieure » au décembre 31 contre le 24 novembre).

Nous ne considérons pas la justification de LVMH pour se retirer comme solide. Nous y voyons soit une tactique forte pour renégocier le prix à la baisse, soit un signal négatif sur la vision de LVMH sur le développement à long terme du secteur.

Nous voyons maintenant une probabilité de 25% que l’opération échoue, ce qui implique l’évaluation autonome de Tiffany de 90 dollars par action, et 75% de chances que l’opération soit conclue à un prix réduit de 120 dollars par action. Nous pensons que les risques à la hausse et à la baisse sont actuellement équilibrés.

Tiffany a intenté une action en justice pour faire appliquer la fusion aux conditions précédemment convenues, affirmant que LVMH a délibérément retardé la procédure antitrust (au 24 août, LVMH n'avait même pas demandé l'approbation antitrust dans trois des juridictions requises, selon Tiffany).

Tiffany cherche à accélérer la procédure dans le Delaware pour obtenir une décision avant le 24 novembre, ordonnant à LVMH de se conformer à ses obligations et d'achever la transaction aux conditions convenues. Nous notons que l’accord de fusion ne mentionne aucune indemnité de résiliation du côté de LVMH.

 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
LVMH Moet Hennessy Louis Vuitton SE568,50 EUR-1,73Rating

A propos de l'auteur

Jelena Sokolova  est analyste actions chez Morningstar.