En 2019, les spécialistes des actions françaises de nouveau à la traîne

En moyenne, les gérants ont fait moins bien que leur indice de référence.

Jocelyn Jovène 06.01.2020

Avec un bon de 29,2% (dividendes inclus) l’an dernier, l’indice CAC 40 affiche une performance remarquable qui fera facilement oublié 2018 (-8,9%).

Pour les gérants spécialistes des actions françaises, cela sera un peu plus compliqué. Certes, ils affichent en moyenne de bons résultats, avec un gain de 25,3% pour la catégorie Actions françaises et de 19,4% pour la catégorie des Petites et moyennes valeurs françaises.

En dépit de ces résultats, les gérants actions françaises font en moyenne moins bien que le marché, quel que soit l’univers regardé.

Souce : Morningstar Direct

Cela peut s’expliquer par le fait qu’il fallait persister et parier fortement sur les valeurs de qualité et de croissance (secteur du luxe et de la consommation courante représentés principalement par des grandes capitalisations boursières). Ces valeurs ont le vent en poupe ces dernières années, affichant des rythmes de croissance soutenus même si en repli en raison d’un contexte économique mondial moins porteur, même si les niveaux de valorisation atteints sont dans certains cas difficiles à justifier.

Un autre facteur est la sous-performance marquée des petites valeurs, segment de la cote où l’on a historiquement observé une croissance des bénéfices plus rapide que dans l’univers des grandes valeurs.

Une réalité qui n’a pas été totalement confirmée l’an dernier, en grande partie en raison de l’impact de l’environnement macro-économiques changeant tout au long de l’année (risque politique lié au « Brexit », tensions commerciales qui ont pesé sur certains secteurs d’activité comme l’industrie ou la consommation discrétionnaire, telle que l’automobile), limitant l’attrait de ce compartiment boursier.

De fait, la correction brutale subie par les petites valeurs en 2018 (-26% pour l’indice Paris CAC Small) n’a pas pu être effacée par le rebond de « seulement » 17,2% en 2019.

Cela signifie qu’en 2020, les gérants devront se montrer très sélectifs et parier sur les entreprises capables de continuer à afficher une croissance de leurs ventes et ayant un potentiel d’amélioration des marges.

Un certain nombre de valeurs émergent, en particulier dans l’univers des petites valeurs.

Il faudra sans doute un retour plus marqué de la confiance dans l’environnement économique pour que les petites valeurs surperforment de nouveau.

 

Cette analyse a été réalisée avec la plate-forme professionnelle Morningstar Direct. Cliquez ici pour en savoir plus.

 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Pensez-vous être un génie de l’investissement? Cliquez ici et prouvez le avec Morningstar Investing Mastermind Quiz

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar