Nous conduisons une opération de maintenance sur notre site durant laquelle vous pourriez subir de petites interruptions de service passagères. Nous vous remercions de votre patience.

Or : les raisons du rebond

La baisse des taux réels, du dollar, un rôle retrouvé de valeur refuge semblent expliquer le regain d’intérêt pour le métal jaune.

Jocelyn Jovène 25.06.2019
Facebook Twitter LinkedIn

L’or redevient un sujet d’attention sur les marchés. Le cours du métal précieux, qui depuis près de 5 ans maintenant, avait du mal à franchir la barre de 1.350 dollars l’once, cote actuellement 1.429,50 dollars l’once, niveau qu’il n’avait pas atteint depuis mai 2013 (à l’époque du « Taper Tantrum »).

Le cours de l'or depuis janvier 2015

Gold once Gold SPXratio 5Yrs 20190622

Source : Morningstar

Qu’est-ce qui explique le rebond du métal jaune ? Pour certains analystes, plusieurs facteurs joueraient un rôle : la baisse des taux d’intérêt réels ; le repli récent du dollar ; un rôle retrouvé de valeur refuge (qui accompagne la baisse des taux longs américains), les investisseurs s’interrogeant sur le risque de ralentissement économique et l’impact des tensions commerciales. Les achats d’or des banques centrales seraient également un facteur de soutien (augmentation des volumes achetés et diversification des portefeuilles des institutions monétaires).

Les investisseurs doivent-ils s’intéresser à l’or ?

Pour les équipes de gestion de Morningstar, l’or est une classe d’actifs problématique. Beaucoup d’investisseurs lui attribuent des vertus de diversification (graphique), mais prévoir le cours de l’or est extrêmement difficile pour une raison simple : cet actif ne produit pas de flux de trésorerie et n’offre donc aucune prise pour estimer sa valeur intrinsèque.

Historiquement il semble y avoir une corrélation assez forte entre l’évolution des taux réels et le cours de l’or. Mais corrélation ne veut pas dire causalité.

Entre le début du cycle d’assouplissement monétaire de la Fed en 2007 et le pic de 2011, le cours de l’or a suivi l’évolution des taux réels, dont la baisse était alimentée par les phases successives de « quantitative easing ».

Depuis la fin de l’année dernière et avec les tensions croissantes entre les Etats-Unis et la Chine et leurs répercussions sur l’économie mondiale, la Fed semble prête à adopter une posture beaucoup accommodante que par le passé, revirement qui s’est traduit par une chute des taux longs américains (2,68% fin 2018 ; 2,08% aujourd’hui).

Certains gérants flexibles ont détenu historiquement de l’or, comme source de diversification du risque ou comme protection contre une menace inflationniste ou déflationniste.

3Yrs Correlation Matrix 20190625

Source : Morningstar Direct, matrice de corrélation 3 ans

L’histoire récente montre toutefois que les moteurs de l’évolution du cours de l’or ne sont pas stables dans le temps.

Gold change contribution 4weeks UBS 20190625

Source : UBS

L’or bénéficie historiquement d’un ensemble de facteurs qui semblent plaider pour sa cause. Mais le caractère difficilement prévisible de l’évolution de son cours et l’incapacité d’en déterminer la valeur intrinsèque devrait surtout conduire les investisseurs à ne considérer cette classe d’actifs que dans les phases extrêmes sur les marchés.

Un peu de perspective: le cours de l'or sur 20 ans 

Gold once Gold SPXratio 20Yrs 20190622

 

© Morningstar, 2019 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.