Fonds: parier sur les perdants peut s’avérer gagnant

La stratégie « buy the unloved » a donné de bons résultats à long terme aux États-Unis. Voici les choix contrariens pour 2018.

Valerio Baselli 08.01.2018
Facebook Twitter LinkedIn

 « Buy the unloved », littéralement « acheter les mal aimés » est une stratégie d’investissement contrariante qui préfère acheter ce que la plupart des investisseurs vendent et vendre ce que la plupart des gens achètent. Cette approche peut donner des résultats parfois surprenants.

Le principe derrière cette stratégie est simple : les flux de capitaux chassent les rendements, donc une combinaison de flux élevés et une solide performance passée sont un bon indicateur de la valorisation excessive d'un titre ou d’un fonds.

La bulle technologique en 1999 et celle de 2007 sont deux bons exemples des raisons pour lesquelles on ne devrait pas acheter les catégories de fonds qui sont les plus populaires à un moment donné. D'autre part, cela aurait été un bon choix d’acheter les catégories de fonds qui sous-performaient en 2000 ou en 2007 et étaient presque ignorées par la majorité des investisseurs, comme les marchés émergents ou les actions américaines.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement
Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste chez Morningstar Italie.