37 titres de qualité sous-évalués en Europe

Telefonica, Babcock International et Altice sont les titres les plus décotés.

Jocelyn Jovène 03.01.2018
Facebook Twitter LinkedIn

A la fin de 2017, les titres européens de qualité sous-évalués, sur la base des estimations des analystes actions de Morningstar, affichaient une décote moyenne de 18% par rapport à leur juste valeur.

Cette décote se compare à une prime de 9% en moyenne pour l’ensemble des titres couverts par les analystes Morningstar cotés et domiciliés en Europe.

La liste des titres les plus décotés (notés 4 et 5 étoiles) mais qui sont en mesure de dégager une rentabilité du capital élevée de manière durable, grâce à leur rempart concurrentiel (« Wide Moat » et « Narrow Moat ») a pour but d’aider les investisseurs à trouver des idées d’investissement sur le marché européen.

Parmi les secteurs les plus décotés, on trouve les télécommunications, la santé et l’industrie. Les deux premiers secteurs subissent une certaine défiance de la part des investisseurs depuis plusieurs mois, en raison d’un manque de visibilité sur la croissance de ces valeurs et leur capacité à dégager des flux de trésorerie disponible suffisants – craintes que nos analystes ne partagent pas pour certaines des valeurs citées dans le tableau suivant.

20180102 Undervalued Quality Stocks Europe

Source : Morningstar

Telefonica, Babcock International et Altice sont actuellement les titres les plus décotés.

 

Telefonica a souffert de son exposition à l’Amérique Latine, mais selon notre analyste, les « résultats de la société se sont améliorés récemment tant en Espagne que dans la plupart de la zone Amérique Latine en devise locale, ce qui signifie selon nous que le pire est passé pour l’opérateur espagnol. »

Babcock International est une société d’ingénierie britannique, qui se traite avec une décote de 33% par rapport à son estimation de juste valeur.

Malgré les difficultés récentes, la société, qui réalise une part importante de son chiffre d’affaires avec le ministère britannique de la défense, dispose d’un carnet de commandes solide (19 milliards de livres sterling, soit 4 années de chiffre d’affaires) et devrait améliorer sa profitabilité, avec une marge opérationnelle qui devrait croître de 7,9% en 2017 à 9,1% en 2022.

Altice, pour sa part, est le deuxième opérateur du marché français et dispose d’activités de cable et de téléphonie dans d’autres pays, notamment aux Etats-Unis.

Le titre a fortement chuté en raison de résultats décevants chez SFR et d’incertitudes quant à la capacité de la société d’honorer ses dettes.

L’analyse de Morningstar est que la société a un solide historique en matière de retournement d’entreprise et que sa stratégie de convergence pariant sur la qualité de service devrait se traduire par une rentabilité en croissance – éléments que le marché n’intègre pas actuellement.

 

Entrées/Sorties

Deux entrées notoires se sont produites au cours du mois écoulé. H&M et Inditex, deux distributeurs d’articles d’habillement, affichent une décote sensible par rapport à l’estimation de juste valeur établie par la recherche Morningstar.

H&M a récemment été victime de chiffres d’activité décevants au cours du quatrième trimestre, notamment aux Etats-Unis et au Mexique. La publication de la société « a renforcé nos craintes quant à la réactivité de la chaîne d’approvisionnement de H&M ainsi qu’à un problème de surstockage. »

La publication des résultats annuels le 31 janvier et la réunion investisseurs deux semaines plus tard donneront plus de clarté quant à la stratégie du distributeur pour redresser la situation.

Inditex subit également une importante décote de valorisation bien que la société espagnole affiche une perspective bien différente sur le plan fondamental. Le dernier rapport de l’entreprise fait état d’une croissance de 10% des ventes et d’une marge brute de 57,4%, en ligne avec les prévisions de Morningstar (10%  de croissance par an et un taux de marge brute moyen de 56,8%).

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Babcock International Group PLC320,00 GBX6,24
Bayer AG59,82 EUR1,44
Bayerische Motoren Werke AG75,74 EUR0,00
BT Group PLC184,95 GBP0,00Rating
ConvaTec Group PLC223,80 GBP0,00Rating
Elekta AB Class B72,50 SEK0,00Rating
GEA Group AG33,84 EUR0,00
GlaxoSmithKline PLC1 764,20 GBP0,00Rating
Hennes & Mauritz AB Class B12,30 USD0,00
Imperial Brands PLC1 840,50 GBP0,00Rating
Industria De Diseno Textil SA21,82 EUR0,00Rating
KION GROUP AG40,98 EUR-1,96Rating
Koninklijke Philips NV20,47 EUR-1,85Rating
Lloyds Banking Group PLC43,58 GBX0,61Rating
Meggitt PLC785,00 GBX0,13Rating
Millicom International Cellular SA SDR155,80 SEK1,10Rating
Naturgy Energy Group SA27,14 EUR0,00Rating
Nordea Bank Abp8,79 EUR0,23
Orange SA11,29 EUR1,40Rating
Publicis Groupe SA47,06 EUR0,53Rating
Reckitt Benckiser Group PLC6 268,43 GBX0,97Rating
Roche Holding AG317,55 CHF-1,55Rating
Sanofi SA99,37 EUR-0,22Rating
Smiths Group PLC1 426,00 GBX-0,31Rating
SSE PLC1 666,50 GBX0,94Rating
Svenska Handelsbanken A8,32 EUR0,00
Swedbank AB Class A132,75 SEK0,00Rating
Symrise AG106,50 EUR0,00
Telecom Italia SpA0,26 EUR0,00Rating
Telefonica SA4,73 EUR0,00Rating
Unilever PLC3 758,59 GBX0,66Rating
United Utilities Group PLC1 019,78 GBX-1,47Rating
WPP PLC827,60 GBX0,02Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.