Le secteur de l’énergie devrait profiter de l’élection de Trump

L’administration Trump devrait favoriser les producteurs et les raffineurs et faire avancer certains projets d’infrastructure, observe Allen Good de Morningstar.

Allen Good 14.11.2016
Facebook Twitter LinkedIn

L’élection de Donald Trump pourrait avoir un impact significatif dans plusieurs domaines liés au secteur de l’énergie.

En ce qui concerne les producteurs nord-américains, les risques réglementaires concernant la fracture hydraulique ou les émissions de méthane devraient reculer. Jusqu’ici, l’agence fédérale de protection l’environnement (EPA) a estimé que l’impact de la fracture hydraulique est bénin. Une agence sous la houlette de l’administration Trump ne devrait pas plus changer la situation qu’une administration Clinton.

De manière plus concrète, certains domaines de l’amont pourraient même bénéficier d’un environnement réglementaire plus favorable.

Les sociétés d’exploration-production qui sont situées dans des zones désavantagées en raison de réseaux de pipelines incomplets devraient également bénéficier d’un programme d’investissement en infrastructures,  si les agences en charge de la régulation du secteur approuvaient les projets en cours (par exemple, en ce qui concerne des projets controversés comme le Dakota Access Pipeline, qui doit améliorer la desserte du champ Bakken).

Nous pensons en outre que des projets significatifs comme le projet Keystone XL, qui doit relier les champs de sables bitumineux du Canada aux Etats-Unis devrait se poursuivre, ce qui pourrait dégager l’horizon des producteurs basés en Alberta.

Toutefois, la volonté de Trump que les Etats-Unis obtiennent une plus grande part du gateau pourrait constituer une barrière dans la mise en place de ces infrastructures.

Les raffineurs, comme Valero ou HollyFrontier, devraient  profiter de l’administration Trump, grâce aux changements attendus concernant les énergies renouvelables. La nouvelle administration pourrait réduire la part des biofuels dans la production de carburant. Cette situation réduirait les coûts de mise en conformité de leurs installations, qui avaient lourdement pesé sur leurs résultats au cours de l’année écoulée.

Du côté de la demande, nous n’avons pas fait de changements à nos prévisions à ce stade. La réaction du marché, qui s’est traduite par une hausse des actions américaines, ainsi que des rendements obligataires intermédiaires et du dollar, est cohérente avec une augmentation de la demande.

Un programme budgétaire bâti sur une réduction des impôts serait de nature à alimenter un rebond de la demande, tout comme une augmentation des investissements dans les infrastructures ou l’augmentation des dépenses de défense.

Toutefois, la réaction des marchés demeure modeste au regard d’un horizon d’investissement long. Il nous semble donc préférable d’attendre d’y voir plus clair avant d’adopter une vue plus optimiste.

 

© Morningstar, 2016 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
HollyFrontier Corp46,47 USD1,11Rating
Valero Energy Corp122,98 USD-1,03Rating

A propos de l'auteur

Allen Good  Allen Good is a senior stock analyst covering the oil and gas industries.