Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Marchés actions : rester sélectif

Les actions émergentes sont plus attrayantes que les actions américaines dans une optique de long terme, selon Morningstar.

Morningstar 19.10.2016
Facebook Twitter LinkedIn

Les investisseurs qui cherchent à s’exposer au risque actions peuvent encore trouver des opportunités, mais ils doivent regarder vers des pans de la cote qui sont historiquement plus risqués que la moyenne.

Pour investir sur le long terme, Morningstar porte une grande attention à la valorisation d’une classe d’actifs, combinée à l’approche des fondamentaux et dans une perspective de rendement réel sur le long terme (10 ans).

A cette aune, les actions américaines ne sont pas attrayantes, offrant un rendement réel annuel de l’ordre de 1% au cours des dix prochaines années. Ceci s’explique notamment par la prévision d’un retour à la moyenne de long terme des profits, alors que les marges sont actuellement sur des plus hauts historiques (10% selon les données de la Réserve fédérale de St-Louis) et pourraient revenir vers leur moyenne de long terme (7,4% au cours des 20 dernières années).

Les actions britanniques et japonaises devraient offrir un rendement réel proche de la moyenne mondiale (autour de 4%).

Equities Market Expected Real Returns Sept 2016 MIM

Pour trouver plus de rendement, il faut monter l’échelle du risque et regarder du côté des actions émergentes. Ces marchés ont connu plusieurs années de sous-performance et semblent retrouver une dynamique de croissance économique et des profits plus soutenus, même si certains facteurs de risque (Chine) ne sont pas totalement effacés.

Au sein du monde émergent, Morningstar estime que les rendements réels implicites les plus élevés se situent plutôt dans les marchés d'Europe émergente ou en Asie. Mais les investisseurs doivent se montrer sélectifs et faire très attention au risque inhérent à ces marchés, supérieur à celui des marchés développés. Certains pays sont peu chers mais leur décote reflète parfois une mauvaise allocation du capital en dépit de perspectives de croissance attrayantes.

 

© Morningstar, 2016 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Morningstar