La gestion alternative affiche une collecte soutenue

La classe d’actifs est la deuxième plus forte collecte en Europe depuis le début de l’année.

Jocelyn Jovène 23.09.2016
Facebook Twitter LinkedIn

Depuis le début de l’année, trois catégories connaissent un réel engouement de la part des investisseurs en Europe : l’obligataire (avec une prédilection plus marquée récemment pour la dette émergente), l’alternatif et les fonds d’allocation.

L’alternatif est la deuxième classe d’actifs à collecter depuis le début de l’année en Europe, avec 28,1 milliards d’euros sur un total de 115,6 milliards d’euros (fonds monétaires inclus). Les autres types de placement alternatifs - immobilier, matières premières – collectent respectivement 1,5 et 1 milliard d’euros depuis le 1er janvier.

La part de l’alternatif dans les actifs investis en Europe dans le cadre de fonds d’investissement demeure très faible (4,9 % du total), mais elle augmente mois après mois.

La raison est simple : face à des marchés de plus en plus volatils, les investisseurs recherchent des gérants capables de se « décorréler » des marchés, et surtout de produire du rendement avec moins de volatilité que les actions.

Lorsque l’on regarde les catégories Morningstar, c’est l’approche multistratégies qui perce le plus au sein de l’alternatif (19 milliards de collecte depuis le début de l’année), loin devant les stratégies « Market Neutral » (6,2 milliards), les stratégies de volatilité (2,9 milliards), les stratégies long/short sur les actions britanniques (2,2 milliards).

Tout ne fonctionne pas dans l’alternatif : selon les données de collecte, les stratégies long/short sur la dette et les fonds global macro connaissent une année 2016 difficile à ce stade, avec des sorties de capitaux de respectivement 3,4 et 1,3 milliards d’euros.

Au niveau des fonds, les investisseurs ont plébiscité quelques fonds, tels le JPM Global Macro Opportunities, Old Mutual Global Equity Absolute Return ou encore le fonds Invesco Global Targeted Returns Select.

Comme toujours, les investisseurs doivent s’assurer qu’ils comprennent ce qu’ils achètent et que les stratégies en question répondent bien à leurs objectifs financiers, et à leurs attentes en matière de performance attendue et de risque.

 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.