Retour sur les émergents (sauf en Asie)

Les fonds dédiés aux actions des pays en voie de développement ont collecté plus de 4 milliards d’euros depuis le début de l’année. Les investisseurs préfèrent l'Amérique latine au Pacifique et oublient les BRIC.

Sara Silano 26.07.2016
Facebook Twitter LinkedIn

Après des années de déconvenues et un désintérêt croissant de la part des investisseurs, les fonds actions globales marchés émergents semblent avoir tourné le page en 2016. Les données sur la collecte de Morningstar montrent que depuis le début de l’année, ces catégories ont collecté plus de 4 milliards d'euros en Europe, après 8,7 milliards de rachats au cours des douze mois précédents.

Parmi les fonds dédiés à une zone géographique spécifique, la meilleure collecte a été marquée par ceux qui se consacrent à l'Amérique latine (360 millions d’euros). La région est celle qui a le plus contribué à la performance positive des marchés émergents, avec une augmentation de 21,3% (en euros au premier semestre), contre -25,3% de l’année dernière.

Les investisseurs, en revanche, restent loin des catégories spécialisées dans la région Asie-Pacifique (hors Japon), mais aussi des marchés émergents européens et de frontière.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement
Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Sara Silano

Sara Silano  est rédactrice en chef de Morningstar Italie.