ETP, le meilleur et le pire de juin

L'or, poussé par le Brexit, et le marché boursier brésilien dominent le Top 10 du mois. En souffrance la Bourse d'Athènes et le secteur bancaire européen, coincé entre comptabilité et politique.

Valerio Baselli 11.07.2016

Les investisseurs du vieux continent ont connu le mois de Juin avec une seule idée en tête : le « Brexit ». La photographie mensuelle de l'univers des Exchange Traded Products (ETP) européens confirme le retour de l'or, considéré comme valeur refuge par excellence en périodes de grande incertitude.

Les trackers sont de plus en plus utilisés comme un outil pour prendre position à court terme. Leurs performances peuvent donner une idée du « sentiment » des investisseurs, sans que les rendements soient « faussés » par les choix (bons ou mauvais) d'un gestionnaire actif. 

D’après les données Morningstar, en juin, entre le meilleur et le pire ETP l’écart de performance dépasse 44 points de pourcentage (produits à effet de levier et vente à découvert exclus).

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar