Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

2015 : année difficile pour les stratégies en quête de rendement

La quête de dividende parmi les actions internationales est en perte de vitesse.

Jeffrey Schumacher 03.05.2016
Facebook Twitter LinkedIn

L’année dernière a été difficile pour les investisseurs en quête de rendement dans l’univers actions. La catégorie Global Equity Income a rapporté 8,06% en euros l’an dernier, contre 10,4% pour le MSCI World. C’est la quatrième année consécutive de sous-performance de la catégorie par rapport à l’indice mondial.

Après un début d’année particulièrement volatil, les fonds privilégiant la distribution de dividendes ont fait la preuve de leur caractère défensif. La catégorie n’a cédé « que » 3,22% au 31 mars 2016, battant l’indice MSCI World de 179 points de base. L’indice MSCI World High Dividend s’est beaucoup mieux comporté, limitant ses pertes à 1,08%.

Malgré une performance moins engageante, les investisseurs ont continué d’investir de l’argent dans ce type de stratégies. En 2015, les fonds de la catégorie ont attiré 692 millions d’euros, portant le montant total des actifs sous gestion à 76,3 milliards d’euros à la fin de l’année dernière.

Au cours des cinq dernières années, les actifs gérés dans la catégorie Global Equity Income ont bondi de 338%, en réponse à la quête de rendement des investisseurs.

Toutefois, les 692 millions d’euros « levés » l’an dernier représentent un plus bas de 5 ans. Ils ont chuté de 89% par rapport à 2014. Cette baisse dépasse la contraction de 66% des flux pour la catégorie Actions dans son ensemble.

Une des raisons de ce moindre intérêt pour ce type de stratégies tient à l’écart de performance entre les styles « Growth » et « Value ». L’indice MSCI World Value n’a rapporté que 6,02% l’an dernier contre 14,86% pour le style « Growth ». Or les titres à fort dividende sont traditionnellement plus représentés dans les indices « Value » que « Growth ».

L’autre explication est géographique. Les Etats-Unis représentent 57% du MSCI World Index. En revanche, si l’on regarde le MSCI World High Dividend, le pays est sous-pondéré, car la distribution de dividendes est relativement plus faible aux Etats-Unis qu’en Europe.

Le rendement moyen de l’indice S&P 500 était l’an dernier de 2,24% contre 3,69% pour l’indice Stoxx Europe 600 et 3,51% pour l’Euro Stoxx.

Malgré la contre-performance de la catégorie, quelques fonds ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas du fonds SIM Global Equity Income, qui a retourné 19,48%, ou du fonds Lazard Global Equity Income qui a enregistré un gain de 7,10%.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jeffrey Schumacher  est analyste fonds chez Morningstar.