2015 : année difficile pour les gérants en actions internationales

Les marchés volatils ont été l’occasion pour certains gérants actifs de faire la preuve de leur valeur ajoutée.

Natalia Wolfstetter 25.04.2016
Facebook Twitter LinkedIn

2015 a été une année particulièrement volatile pour les marchés financiers, avec un démarrage sur les chapeaux de roue en début d’année, puis une violente correction boursière au cours du second semestre liée aux inquiétudes sur la croissance chinoise et le resserrement de la politique monétaire américaine. Dans cet environnement, rares ont été les gérants spécialistes des actions internationales capables de battre leur indice de référence.

Les performances sont dans l’ensemble décentes. Mais comme l’illustre le graphique suivant, à l’exception du style « value », la performance moyenne des catégories « Mixte » et « Croissance » est inférieure à l’indice de référence.

Global equity managers vs category benchmark FR

 Source: Morningstar Direct.

La catégorie Mixte, qui regroupe à la fois des stratégies actives et passives, a enregistré une performance de 8,83% en 2015, très en-deçà de l’indice de référence (MSCI World NR Index) qui a progressé de 10,42%.

Les gérants ayant un style « croissance » ont globalement fait mieux que les gérants « value » ou « mixte ». Mais la performance de la catégorie affiche malgré tout un retard de 3,12 points de pourcentage par rapport au MSCIR World Growth NR Index, tandis que la catégorie Value bat son indice de référence de 81 points de base.

La dispersion des performances parmi les fonds les mieux notés dans ces catégories a été importante. 14 des 38 fonds Large-Cap Blend qui étaient notés de façon positive en 2015 ont battu leur indice de référence et 24 ont battu leur moyenne de catégorie.

Parmi les gérants croissance, 6 sur 10 ont battu l’indice MSCI World Index, mais seulement un a fait mieux que le MSCI World Growth Index tandis que 4 ont battu leur moyenne de catégorie.

Parmi les 8 gérants « value » bien notés par Morningstar, la moitié ont fait mieux que le MSCI World Value Index et que leur moyenne de catégorie. Un seul gérant a également réussi à battre le MSCI World Index, malgré le peu d’intérêt des investisseurs en général pour ce style de gestion.

Performance par zones géographiques

Les actions de la zone euro ont globalement fait mieux l’an dernier que les actions européennes. La sous-performance est venue du poids de l’énergie et des produits de base sur les places britanniques et norvégiennes. Aux Etats-Unis, ce sont les valeurs technologiques qui ont tiré la cote, en particulier les fameux « FANG » (Facebook, Apple, Netflix, Google, rebaptisé Alphabet depuis). Ces 4 titres ont à eux seuls apporté 450 milliards de dollars d’appréciation de la capitalisation boursière du S&P 500.

Certains gérants, bien exposés à certaines de ces valeurs technologiques, en ont bien profité. Cela a été le cas du fonds Fidelity Global Special Situations et Fidelity World, gérés par Jeremy Podger, du fonds DWS Akkumula (noté « Bronze ») ou du fonds Veritas Global Focus (noté « Gold »). Ces fonds avaient une préférence marquée pour Google, au détriment des autres valeurs précitées.

Les actions japonaises ont globalement affiché de bons résultats, avec des bons de plus de 50% pour des titres comme Japan Tobacco, NT&T ou NTT DoCoMo. Les fonds de la catégorie « Global Large-Cap » avaient dans l’ensemble une exposition inférieure aux actions japonaises par rapport au poids de leurs indices de style de référence respectifs. Quelques rares exceptions incluaient le fonds GAM Global Diversified (noté « Silver »), le fonds Investec Global Strategic Equity (noté « Silver ») ou le fonds ValueInvest Lux (noté « Bronze »).

L’année 2015 a été beaucoup plus dure pour les actions émergentes, qui ont fait moins bien que les marchés développés. L’an dernier, les fonds actions internationales avaient une exposition moyenne de 6% aux marchés émergents, contre environ 9% en 2011.

Quelques fonds avaient une exposition supérieure à 10% - Carmignac Investissement, Aberdeen Global World Equity Dividend, Aberdeen World Equity Income, Old Mutual Global Best Ideas, Investec Global Strategic Equity, Artemis Global Growth ou Vontobel Global Equity.

Exposition sectorielle

En 2015, le secteur de la santé a fait partie des « top performers », grâce à la multiplication des opérations de fusions-acquisitions. Les fonds Veritas Global Focus et UBS EF Global Opportunity en ont profité, avec une exposition sectorielle de l’ordre de 25% contre 13% dans l’indice MSCI World Index.

Le secteur de la consommation courante, notamment l’alimentation, les boissons et le tabac, ont également bien performé l’an dernier. La présence de ces secteurs dans les fonds ValueInvest Lux Global et Fundsmith Equity anisi que Vontobel Global Equity leur ont permis de se distinguer l’an dernier et en ce début d’année 2016.

A l’inverse, les matières premières et les secteurs qui leur sont liés (énergie, produits de base) ont contre-performé l’an dernier. Certaines valeurs comme Glencore, Teck Resources ou Freeport McMoRan ont souffert, chutant de plus de 60% l’an dernier. Les sociétés d’exploration pétrolière ont également connu une année très difficile.

Quelques valeurs ont néanmoins réussi à tirer leur épingle du jeu comme Valero Energy, Marathon Petroleum ou Phillips 66.

Les fonds globaux d’Aberdeen ont largement souffert de leur surexposition aux secteurs de l’énergie et des matières premières. Le fonds Robeco BP Global Premium Equities (noté « Silver »), également plus fortement exposé à ces valeurs que la moyenne, mais a réussi à se classer dans le premier quartile en termes de performance l’an dernier grâce à de bons choix de titres, notamment dans le secteur des matériaux de construction et de la chimie.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alphabet Inc Class C2 332,45 USD0,00Rating
Apple Inc141,66 USD0,00Rating
AS SICAV I World Equity A Acc USD22,02 USD2,26Rating
Carmignac Investissement A EUR Acc1 472,08 EUR-0,27Rating
Facebook Inc A169,49 USD0,00Rating
Fidelity World A-Dis-EUR31,99 EUR0,47Rating
Freeport-McMoRan Inc31,02 USD0,00
Glencore PLC452,75 GBP0,00Rating
Marathon Petroleum Corp87,94 USD0,00Rating
Netflix Inc189,14 USD0,00Rating
Phillips 6687,20 USD0,00Rating
Robeco BP Global Premium Eqs B EUR194,68 EUR0,28Rating
Teck Resources Ltd Class B32,74 USD0,00Rating
Valero Energy Corp112,24 USD0,00Rating
Vontobel Global Equity A USD346,21 USD3,65Rating

A propos de l'auteur

Natalia Wolfstetter  ist Director Fund Analysis bei Morningstar