Consommation cyclique : la Chine crée des opportunités

Le marché se montre très prudent quant aux perspectives de croissance du secteur.

Facebook Twitter LinkedIn

Prem Icon L’univers de la consommation cyclique se traite sur un multiple de juste valeur de 0,89, reflétant une légère sous-évaluation.

Prem Icon Bien que la Chine ait constitué le gros des inquiétudes dans le marché, notamment pour les valeurs du luxe pour lesquelles le pays représente 30% des achats mondiaux, nous pensons que certaines sociétés ont été injustement sanctionnées alors qu’elles détiennent des marques mondiales et solidement implantées.

Prem Icon Dans l’univers du textile, l’environnement de marché pour 2016 reste défavorable.

Prem Icon Le repli des marchés actions a créé des opportunités d’investissement, y compris parmi les valeurs du commerce électronique.

Après avoir évolué autour de 1 fois la juste valeur au cours du premier semestre 2015, le secteur de la consommation cyclique a vu son multiple de valorisation reculer pour atteindre 0,89. Nous pensons que cette baisse des multiples de valorisation s’explique par les inquiétudes autour du ralentissement de la croissance économique mondiale.

Bien que nous acceptions l’idée que les tendances de consommation soient plus volatiles dans l’avenir que jusqu’à présent, nous pensons que le marché intègre un scénario particulièrement pessimiste en matière d’évolution des résultats pour le secteur.

La chute des Bourses mondiales provoquées notamment par la situation jugée préoccupante en Chine a fait émerger un nombre d’opportunités dans le marché. Sur la base d’une prévision de croissance de la consommation chinoise de 7% par an, nous pensons que les consommateurs des catégories moyenne et supérieure seront les moteurs de croissance sur le long terme.

La Chine rentre dans une phase de ralentissement économique et un taux de croissance plus normalisée. Mais cela ne signifie pas que la consommation domestique suivra la même tendance.

Plusieurs éléments nous confortent dans cette thèse, en particulier le fait que la population disposant d’un pouvoir d’achat significatif atteindre 500 à 600 millions d’individus au cours de la prochaine décennie, et que la population urbaine atteindra 800 millions de personnes.

Dans le secteur du luxe, plusieurs titres se traitent encore avec une décote de valorisation, en grande partie à cause de leur exposition au marché chinois. Nous pensons que même si ce marché devait ralentir, plusieurs de ces sociétés disposent d’avantages concurrentiels solides, qui devraient leur permettre de croître de façon régulière au cours des prochaines années.

Le secteur de la distribution textile est dans une situation plus difficile, confronté au ralentissement du trafic en magasins, et la persistance d’inventaires excédentaires dans certains marchés (Amérique du Nord). A cela s’ajoute l’augmentation de certains coûts d’exploitation (loyers, frais de personnel…).

Certaines valeurs ont toutefois un positionnement solide, en particulier dans la distribution à bas coûts (TJX, Ross Stores). L’habillement sportif est lui aussi un segment du marché qui reste solide.

Notre analyse du marché du commerce électronique dans le monde nous a permis de déterminer comment les entreprises les plus compétitives avaient réussi à établir leurs positions dominantes dans les différentes zones géographiques.

Nous pensons en outre que l’environnement de faible croissance économique favorise l’accélération de l’adoption du commerce électronique dans de nombreux pays.

Le repli récent des marchés financiers a fait émerger un certain nombre d’opportunités dans notre univers de couverture, en particulier avec Amazon, MercadoLibre et Alibaba Group Holding ou encore Priceline.

Ralph Lauren

L’industrie textile est confrontée à un ralentissement liée au réchauffement climatique et à l’absence de nouvelles tendances en matière de mode vestimentaire. Ralph Lauren n’a pas échappé à ces évolutions. Les incertitudes liées à la Chine ont également pesé sur les valeurs du luxe (cf supra). Toutefois, la décote de valorisation par rapport à notre estimation de juste valeur est conséquente et le groupe dispose de relais de croissance en Asie et en Europe, ainsi que dans des catégories comme l’habillement féminin et les accessoires.

Dongfeng Motors

La Chine est devenue en quelques années le premier marché automobile au monde depuis son entrée dans l’OMC en 2001. Une taille désormais significative, des défis à relever comme la pollution ou des contraintes réglementaires, ont conduit certains investisseurs à se demander si la croissance du marché chinois ne perd pas de son énergie. Les constructeurs automobiles contrôlés par l’Etat ont encore un poids prépondérant dans l’industrie locale. 8 des 10 plus gros acteurs sont détenus par l’Etat, et en tenant compte des coentreprises, ces sociétés contrôlaient 82,5% du marché en 2013. En 2012, les coentreprises ont contribué à hauteur de 70% des ventes en volume de Dongfeng. Les partenariats avec de nombreux constructeurs globaux ont permis à la société de disposer d’un portefeuille diversifié de produits. Une collaboration avec Renault depuis 2013 et la prise de participation dans Peugeot ont renforcé ces aspects.

SJM Holdings

L’un des six plus gros opérateurs de casinos à Macau, SJM Holdings profite de la demande insatiable des Chinois pour les jeux, avec une croissance de plus de 10% par an du revenu disponible par habitant entre 2015 et 2020 selon nos estimations. Macau a un taux de présentation des casinos de 1,5% actuellement contre 12% pour Las Vegas. Si l’on exclut la province de Guangdong, où seulement 7,5% de la population chinoise réside, le taux de pénétration n’est que de 1%. L’augmentation de plus de 50% des capacités d’accueil hôtelier au cours des prochaines années devrait se traduire par une augmentation des taux d’occupation.

Le groupe a perdu des parts de marché à des concurrents comme Sands China ou Galaxy (23,1% au cours du premier trimestre 2015) et nous pensons que ce trend perduera jusqu’à l’ouverture d’un nouveau complexe début 2018, ce qui devrait avoir un impact significatif sur la croissance de l’EBITDA. Ce complexe a en outre mis l’accent sur les clients les plus fortunés, lesquels ont tendance à jouer quatre fois plus que la moyenne. Autant d’éléments qui nous semblent mal appréciés par le marché.

 

© Morningstar, 2016 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alibaba Group Holding Ltd ADR75,70 USD-3,00Rating
Amazon.com Inc183,45 USD-1,84Rating
Booking Holdings Inc3 852,84 USD-0,61Rating
Dongfeng Motor Group Co Ltd Class H2,32 HKD0,43
MercadoLibre Inc1 583,15 USD-1,01Rating
Ralph Lauren Corp Class A184,07 USD-1,19Rating
Renault SA49,63 EUR-2,26Rating
Ross Stores Inc145,39 USD0,69Rating
SJM Holdings Ltd2,73 HKD1,49Rating
TJX Companies Inc107,67 USD0,54Rating

A propos de l'auteur

Morningstar Analysts   -