Qu’est-ce qu’un système financier ?

Comprendre l’organisation des marchés et leur rôle dans l’allocation d’une denrée rare, le capital.

Jocelyn Jovène 23.02.2016
Facebook Twitter LinkedIn

Un système financier regroupe des marchés et des intermédiaires qui assurent le transfert d’actifs (financiers, réels) ou de risques sous différentes formes entre entités, dans le temps et dans l’espace.

Les investisseurs ont recours au système financier pour différentes raisons : épargner, emprunter, lever des capitaux, gérer leurs risques ou obtenir des informations en vue d’organiser des échanges de produits ou de services.

En aidant les investisseurs à adjuger un prix au risque qu’ils prennent, le système financier contribue en théorie à ce que la demande de capital (investissement) s’équilibre avec l’offre de capital (épargne), et aide à la meilleure affectation possible du capital (pour peu que le système financier soit relativement efficient ou qu’il soit correctement régulé).

Le capital n’est pas toujours une denrée abondante. Sa rareté signifie qu’il a un coût. Le rôle du système financier est d’orienter le capital vers le meilleur usage possible.

Au sein d’un système financier, de nombreux types d’actifs sont échangés : obligations, actions, titres monétaires, devises, contrats financiers (dérivés), matières premières, actifs réels (immobilier)…

On peut également y trouver des fonds d’investissement (FCP, SICAV, hedge funds…), mais aussi des titres cotés ou non cotés.

Les intermédiaires financiers sont aussi divers et nombreux que les instruments financiers qu’ils contribuent à faire circuler (dans le désordre) : courtiers, banques d’investissement, Bourses, système de trading alternatifs, traders, dealers, titriseurs (ils créent des produits financiers qui réassemblent des instruments financiers existants), dépositaires, sociétés de services financiers, banques de détail, compagnies d’assurance, chambres de compensation...

Un système financier bien huilé doit permettre de trouver des solutions de financement pour des projets d’investissement et contribuer à la gestion des risques financiers (risque de change, de taux…). Pour cela, le système financier doit permettre aux agents d’échanger facilement et rapidement leurs capitaux, avec des coûts de transaction faibles.

L’histoire montre toutefois qu’aucun système financier n’échappe aux phénomènes de bulle et de crises systémiques. C’est pourquoi les marchés financiers sont régulés. Les régulateurs imposent des contraintes réglementaires aux agents (banques, compagnies d’assurances, sociétés de gestion…) pour éviter que l’épargne soit mal affectée ou orientée vers des activités peu productives, voire frauduleuses.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.