BNP Paribas cherche à rassurer sur son capital

La banque a dégagé un résultat net de 6,7 milliards d'euros mais poursuit ses efforts d'ajustement pour tenir compte des contraintes réglementaires.

Jocelyn Jovène 05.02.2016
Facebook Twitter LinkedIn

BNP Paribas a annoncé vendredi matin un résultat net de 6,7 milliards d’euros, contre un profit de 157 millions d’euros en 2014, exercice marqué par une pénalité record de 6 milliards d’euros infligée par les autorités américaines à propos du contournement de l’embargo sur le pétrole.

Sur le quatrième trimestre, le résultat net de la banque a chuté de 52% à 665 millions d’euros, en raison de « coûts relatifs à l’accord global avec les autorités américaines », selon un communiqué de presse.

Mais le ratio Tier 1, un indicateur de solidité financière très suivi par les investisseurs, s’est amélioré de 60 points de base à 10,9% par rapport au quatrième trimestre 2014. De même, le coût du risque est resté relativement stable à 54 points de base de l’encours de crédit.

« Le groupe confirme son objectif de rentabilité des fonds propres pour 2016 (ROE de 10% calculé sur la base d’un ratio CET1 de 10%). » Il indique qu’il communiquera prochainement sur ses objectifs stratégiques à l’horizon de 2020.

Cette publication rassure les investisseurs, après une chute importante du secteur bancaire en Bourse. Vendredi, le titre regagnait près de 5% en début d’après-midi, ramenant sa perte annuelle à 18% - contre une baisse de 18,5% pour le secteur bancaire européen.

Les investisseurs ont exprimé leurs craintes de la pression sur la rentabilité des banques liées à des taux d’intérêt trop faibles, ainsi qu’au regard des risques que pourrait provoquer un cours du pétrole durablement faible – lequel entraînerait une augmentation du nombre de défauts dans le secteur de l’énergie, un client traditionnellement important pour une banque de la taille de BNP Paribas.

La banque de la rue d’Antin a également présenté un plan de réduction des coûts visant 1 milliard d’euros d’économies dans la banque de financement et d’investissement d’ici 2019. Cette dernière a réalisé un produit net bancaire de 11,66 milliards d’euros et a dégagé un résultat brut d’exploitation de 3,38 milliards d’euros.

Le groupe a dégagé un produit net bancaire de 42,94 milliards d’euros sur l’exercice pour un résultat brut d’exploitation de 13,68 milliards d’euros.

Face aux contraintes réglementaires, BNP Paribas va poursuivre la réduction de la taille de son bilan, avec par exemple une baisse de 20 milliards des actifs pondérés.

La banque proposera un dividende de 2,31 euros par action, contre 1,50 euro au titre de l’exercice précédent.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
BNP Paribas Act. Cat.A66,44 EUR-1,95

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.