Natixis privilégie les « small caps » européennes

La croissance en Europe, la fin du cycle aux Etats-Unis, le pétrole et la déflation asiatique sont les principaux -thèmes d’investissement du gestionnaire d’actifs en 2016.

Valerio Baselli 19.01.2016
Facebook Twitter LinkedIn

« L’année 2016 sera caractérisée par une croissance économique fragile partout dans le monde et cela est le plus grand défi auquel nous sommes confrontés », a affirmé Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis Asset Management, au cours d’une conférence de presse mardi à Paris.

La société de gestion du Groupe BPCE s’attend à ce que la politique accommodante de la BCE, combinée au pétrole bas, fera de la zone euro l’endroit où la synchronisation du cycle économique sera la meilleure en 2016. D’un autre côté, « la croissance américaine devait faiblir, car le point haut du cycle est certainement passé, et l’économie chinoise est dans une phase de transition vers une croissance plus réduite », a estimé Waechter.

« Pour les actions, donc, nous privilégions la zone euro et des thématiques bénéficiant du contexte de taux bas, les valeurs susceptibles de participer au mouvement de fusions-acquisitions, les valeurs défensives à fort cash-flow (comme les télécoms ou l’immobilier) et surtout les sociétés à petites et moyennes capitalisations », a commenté Yves Maillot, directeur de la gestion actions européennes. Les small & midcaps ont en effet connu un beau parcours récemment, les indices MSCI Europe Small Cap NR et MSCI Europe Mid Cap NR ayant surperformé le MSCI Europe NR sur un, trois et cinq ans. Pourtant, leur potentiel semble loin d’être épuisé : « aujourd’hui les valeurs moyennes ne bénéficient d’aucune prime, alors que leur croissance est supérieure », a expliqué Yves Maillot.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement
Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste de Morningstar en France et Italie.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar