Crédit : l’aversion au risque fait bondir les spreads

La chute des matières premières et le maintien d’un risque idiosyncratique ont accru l’aversion au risque.

Dave Sekera, CFA 06.10.2015
Facebook Twitter LinkedIn

Les spreads atteignent des plus hauts

Entre la chute spectaculaire des prix des matières premières et la réémergence du risque idiosyncratique lié à des opérations de fusions-acquisitions et des rachats d’actions financés par endettement, les spreads de crédit ont continué de s’apprécier au cours du troisième trimestre.

Sur le marché du crédit de qualité (« investment grade »), le spread moyen de l’indice Morningstar Corporate Bond s’est accru de 21 points de base à +174 sur le trimestre et de 34 points de base sur l’année. Sur le marché du haut rendement, le spread de l’indice Bank of America Merrill Lynch High Yield s’est écarté de 54 points de base sur le trimestre à +554. En début d’année, les spreads sur le haut rendement s’étaient légèrement tendus, mais avec les derniers mouvements, cela a plus que contrebalancé les gains précédents.

Source : Morningstar.

Les spreads se situent désormais à des niveaux peu éloignés des niveaux record observés mi-2012. A l’époque, les marchés sortaient de la crise grecque et des craintes d’une contagion de la crise bancaire. L’environnement actuel est plus coutumier de la récession de 2000 après l’éclatement de la bulle Internet.

Source : Morningstar.

L’écartement des spreads a pesé sur les cours des obligations privées à un point où les pertes sur le capital ont plus que contrebalancé le coupon proposé depuis le début de l’année. Dans le cas du haut rendement, cela a fortement pesé sur la performance de la classe d’actifs.

Au 15 septembre, le rendement de l‘indice Morningstar Corporate Bond a reculé de 0,23% tandis que le rendement de l’indice haut rendement de Merrill Lynch a gagné 0,6%.

Source : Morningstar.

Avec la remontée de l’aversion au risque, un certain nombre d’investisseurs obligataires se sont dirigés vers les bons du Trésor, ce qui s’est traduit par une compression du rendement de ce type de placement.

Cela explique pourquoi l’indice Morningstar US Government Bond affiche l’une des meilleures performances depuis le début de l’année, avec un gain de 1,11%.

Source : Morningstar, Fed

 

L’intégralité de l’analyse du marché du crédit est disponible sur www.morningstar.com

Lien vers l'article complet

 

 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Dave Sekera, CFA  Dave Sekera, CFA, is a senior securities analyst with Morningstar.