Collecte : actions et obligations pénalisées par la Chine

Les craintes de ralentissement ont conduit les investisseurs à retirer des capitaux de manière massive et à privilégier les fonds monétaires.

Les craintes grandissantes sur le risque d’un ralentissement économique en Chine plus prononcé que prévu ont fortement pesé sur les marchés au cours du mois d’août, ainsi que sur l’évolution des encours des fonds mutuels, selon les données recueillies par Morningstar.

Les investisseurs ont réagi à la baisse de 7,4% en euros de l’indice Morningstar World All-Cap Index en coupant sec dans leurs positions. La décollecte la plus forte a concerné les actions, mais les obligations ont également souffert, y compris la dette émergente ou le haut rendement.

Au total, 17,98 milliards d’euros sont sortis des fonds mutuels en Europe au cours du mois d’août, ce qui constitue la plus forte décollecte puis juin 2013, à l’époque du « taper tantrum ».

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Matias Möttölä, CFA

Matias Möttölä, CFA  est analyste et rédacteur de Morningstar.fi.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar