Collecte : les actions en vedette en juillet

Les actions ont connu un mouvement de collecte favorable en juillet, même si la Chine est derrière un regain d'aversion au risque.

La résolution du dossier grec a permis aux investisseurs de revenir assez massivement vers les actifs risqués. Les fonds investis sur le long terme et hors monétaires ont collecté 25,97 milliards d’euros en juillet en Europe, selon les années de Morningstar. Les actions ont enregistré une collecte de 8,29 milliards d’euros en juillet, soit le mois le plus fort en termes de collecte depuis juillet 2014.

Voici les autres enseignements de l’étude mensuelle sur les flux publiée par Morningstar.

  • Les fonds actions investis en Chine ont subi une décollecte importante, de 2,12 milliards d’euros, en particulier pour les catégories Morningstar China Equity, Greater China Equity et China A-Shares Equity.
  • Les fonds investis en actions émergentes de la zone Asie-Pacifique ont également connu un mois difficile. Les fonds diversifiés ont subi une décollecte de 2 milliards d’euros, portant les sorties de capitaux à 7,84 milliards d’euros depuis le début de l’année.
  • Les fonds alternatifs ont collecté 9,03 milliards d’euros, portant leur collecte totale à 51,60 milliards depuis le 1er janvier. Ce montant dépasse l’ensemble de collecte observée par la catéogrie l’an dernier (46,2 milliards).
  • Les fonds de multi-stratégies alternatives ont poursuivi leur mouvement de collecte avec 3,6 milliards d’euros sur le mois.
  • Au niveau des sociétés de gestion, BlackRock a bénéficié de la plus forte collecte sur le mois, avec 3,84 milliards d’euros en juillet, lui permettant de distancer la concurrence avec une nette avance.
  • Parmi les plus gros fonds distribués en Europe, M&G Optimal Income, noté Silver par les analystes Morningstar, a subi la plus forte décollecte sur le mois avec 1,58 milliard d’euros, plaçant la société de gestion à la troisième place des fonds les plus imposants en Europe. Aberdeen et Franklin ont subi une décollecte de respectivement 1,27 et 1,04 milliard d’euros. Aberdeen n’a pas vu un seul mois de collecte positive depuis août 2014.

Matias Möttölä, analyste fonds chez Morningstar, observe :

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Matias Möttölä, CFA

Matias Möttölä, CFA  est analyste et rédacteur de Morningstar.fi.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar