Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Collecte: «Grexit» et correction obligataire ont pesé sur le moral des investisseurs

La collecte de la gestion collective en Europe a sensiblement décéléré en mai selon les données de Morningstar.

Ali Masarwah 30.06.2015
Facebook Twitter LinkedIn

Les gérants actifs ont connu un mois de mai difficile en termes de collecte. Celle-ci a atteint 28,51 milliards d’euros, soit le niveau de collecte le plus bas sur un mois cette année. La ré-émergence de la crise de la dette en zone euro, autour de la Grèce, et le rebond brutal des rendements obligataires ont fortement affecté l’appétit pour le risque des investisseurs.

Les fonds obligataires ont enregistré une collecte positive à hauteur de 5,54 milliards d’euros en mai. Les investisseurs ont continué de retirer des capitaux des fonds actions. Pour la première fois, les fonds indiciels en actions ont également décollecté, certes modestement avec 160 millions d’euros.

Les fonds d’allocation et alternatifs ont collecté de manière importante, avec 15,97 et 7,09 milliards d’euros respectivement. Depuis le début de l’année, ces deux catégories affichent une croissance organique solide. Au sein des fonds d’allocation, les zones où ils ont été les plus populaires sont l’Italie, l’Europe (« cross-border »), l’Espagne, les fonds « globaux » et l’Allemagne.

Les marchés monétaires ont souffert en mai, avec une perte de 13,55 milliards d’euros. C’est le premier mois de décollecte pour la catégorie depuis le début de l’année.

L’intégralité du rapport est disponible en suivant ce lien.

 

 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Ali Masarwah

Ali Masarwah  était le rédacteur en chef de Morningstar Allemagne.