Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Finance personnelle : les questions de base à se poser

Quelques questions de bon sens pour démarrer sur de bonnes bases.

Jocelyn Jovène 18.05.2015
Facebook Twitter LinkedIn

En 2014, les ménages français ont réalisé des dépenses de consommation de 1.139 milliards d’euros, ce qui a représenté 53,4% du PIB. Avec une croissance de 0,6% en volume, la consommation des ménages reste le principal moteur de la croissance économique (0,2% l’an dernier). Ces mêmes ménages ont investi 105,2 milliards d’euros (-5,3% en volume), soit 4,9% du PIB. Leur taux d’épargne a atteint 15% du revenu disponible, ce qui fait de la France l’un des pays où l’on met le plus de côté – avec une prédilection pour les placements peu risqués comme on l’a vu.

Pour tout un chacun, les notions d’épargne et d’investissement semblent aisées à comprendre.

L’épargne, c’est la partie de son revenu net d’impôt que l’on ne consomme pas et que l’on destine à un projet d’investissement (voiture, immobilier…) ou de consommation ultérieur (voyage, cadeaux…).

L’investissement, c’est le fait d’immobiliser son argent dans des biens physiques (bien immobilier, voiture) ou financiers (assurance-vie, PEA ou compte-titres…) afin d’accumuler un capital ou de dégager une source de revenus complémentaires à un horizon lointain.

Les supports d’investissement financier sont multiples, parfois complexes. Aussi avant de s’informer sur les mérites et les risques de tel ou tel placement, il est important de commencer par se poser des questions simples, mais qui permettent de partir du bon pied.

 

Pour ce faire, voici une série de questions concrètes qui devraient vous aider :

 Avez-vous fait récemment un bilan de vos finances personnelles ?

 Savez-vous quels sont le montant et l’échéance de vos dettes ? Quand avez-vous consulté votre tableau d’amortissement pour la dernière fois ?

 Combien épargnez-vous tous les mois ou sur une année ? Avez-vous mis en place un versement régulier sur un compte d’épargne ou opérez-vous des versements de façon plus ponctuelle ? Si vous y réfléchissez, êtes-vous en mesure de dégager une capacité d’épargne mensuelle de façon régulière (ce qui suppose que vous avez un budget mensuel de vos dépenses) ?

 Avez-vous identifié l’ensemble de vos ressources et de vos dépenses ? (Utile pour répondre à la question précédente)

 Avez-vous estimé l’impact de la fiscalité sur vos revenus et vos placements ?

 Avez-vous défini des objectifs financiers pour épargner ou investir ? Avez-vous un objectif d’accumulation de capital à horizon de temps donné ? Avez-vous réfléchi à votre degré d’appétence pour le risque ? Savez-vous ce qu’est le risque ?

 

Evoquer la question de ses finances personnelles impose de procéder par étapes :

 faire un bilan financier,

 établir un budget mensuel,

 définir des objectifs financiers.

Cette démarche peut se faire seul ou accompagné par un conseiller financier. A vous de voir combien de temps et d’argent vous êtes prêt à y consacrer.

 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.